anses

Anses - Agence nationale de sécurité sanitaire
de l’alimentation, de l’environnement et du travail

Formulaire de recherche

L'article a été ajouté à votre bibliothèque

Mis à jour le 23/10/2013

Contenants alimentaires et bisphénol A : conseils pratiques

Conseils pour reconnaitre les contenants et ustensiles contenant du BPA et recommandations d’usage

Mots-clés : Perturbateurs endocriniens, Bisphénol A (BPA), Matériaux au contact des aliments (MCDA)

En matière de plastiques alimentaires, le bisphénol A est actuellement utilisé pour : 

  • la fabrication d’une matière plastique : le polycarbonate qui est un plastique dur, transparent, recyclable… Il peut être confondu avec des matériaux tels que le plexiglas ou le polypropylène, par exemple…
  • la fabrication de certaines résines époxydes qui servent de vernis de revêtement à l’intérieur de certains contenants alimentaires. Les vernis sont destinés à la protection des emballages métalliques et constituent un film continu de très faible épaisseur. 

Il est très difficile en l’absence de mentions d’étiquetage précises sur les contenants d’être sûr de l’absence de bisphénol A. Toutefois, dans les cas les plus courants, les principes suivants permettent de déterminer les contenants alimentaires les plus susceptibles de constituer une source de bisphénol A.

Reconnaître un ustensile en polycarbonate

A ce jour, le marquage des plastiques alimentaires n’est pas obligatoire même s’il est couramment pratiqué par les fabricants. Le pictogramme dans lequel sont inscrits les chiffres 1 à 6 permet de savoir que le matériau n’est pas du polycarbonate. Lorsque celui-ci présente le chiffre 7 (cf. ci-dessous) qui correspond aux « autres plastiques », le matériau peut être composé d’une large gamme de matières plastiques, sauf s’il porte en dessous le sigle PC qui indique qu’il s’agit de polycarbonate. Sans marquage spécifique, le polycarbonate est un matériau difficilement reconnaissable d’autres matières plastiques rigides sans risque d’erreurs. Ce composé peut être présent dans une gamme variée d’ustensiles de cuisine : blender (mixer), boites hermétiques micro-ondes, cuves d’auto-cuiseur, douilles de pâtisserie, pichets, bacs de réfrigérateur,…

 

Reconnaître les boites de conserves susceptibles de contenir du bisphénol A

En ce qui concerne les boites de conserves métalliques, il est aujourd’hui très difficile de reconnaître avec certitude celles susceptibles de contenir du bisphénol A. Les pratiques industrielles, notamment en France, ont probablement évolué suite aux discussions sur ce composé et ont donc potentiellement entraîné une réduction d’emploi du bisphénol A. On peut toutefois indiquer que :

  • Les conserves en verre ne contiennent généralement pas de bisphénol A (à l’exception possible du vernis présent sur le bouchon). 
  • Les boites de conserves métalliques (canettes, boites rectangulaires, boites cylindriques…) peuvent être classées en 2 catégories :
    • Produits a priori sans bisphénol A : Boites composées de « 2 pièces » uniquement, un corps, obtenu par emboutissage d’une feuille métallique, et un couvercle serti après remplissage, c’est le cas, notamment, des canettes ; 
    • Pour les autres: Boites composées de « 3 pièces », un corps et 2 éléments sertis (fond et couvercle), c’est essentiellement le cas des boites de conserve cylindriques. Dans ces boites, la présence de bisphénol A est possible et d’autant plus probable que l’aliment concerné est acide. 

 

Sources alimentaires potentielles d’exposition au bisphénol A

  • La consommation de produits conditionnés en boites de conserves susceptibles de contenir du bisphénol A (et également le réchauffage d'aliments directement dans de telles boites de conserves),
  • L’usage alimentaire d’ustensiles ou de contenants ne portant pas un marquage permettant d’exclure la présence de polycarbonate (1 à 6) et plus particulièrement : 
  • Le stockage prolongé de denrées alimentaires dans de tels contenants
  • L’utilisation de contenants abimés (rayés, usés…) 
  • Le réchauffage des produits au four à micro-ondes dans des contenants réutilisables susceptibles de contenir du bisphénol A ou la cuisson dans des appareils où les aliments sont en contact avec du polycarbonate (cuit-vapeur,…).