Formulaire de recherche

anses

Agence nationale de sécurité sanitaire
de l’alimentation, de l’environnement
et du travail

3 questions à Gilles Salvat, directeur général délégué en charge de la recherche et la référence

L'actualité a été ajouté à votre bibliothèque

Actualité du 24/05/2018

Alors que se tient, à l’Anses, un Collège de la référence qui réunit des représentants de laboratoires nationaux et européens de référence, Gilles Salvat, directeur général délégué en charge de la recherche et de la référence, fait un point sur cette activité essentielle à l’Anses. 

Qu’est-ce que la référence ?

La référence est une composante essentielle du système de sécurité sanitaire. L’activité des laboratoires de référence est indispensable afin d’améliorer la connaissance et l’identification des dangers majeurs auxquels nous faisons face en sécurité sanitaire des aliments, en santé animale et en santé végétale.

Au quotidien, le rôle d’un laboratoire de référence, qu’il soit national ou européen, est de développer des méthodes d’analyses, de les diffuser à un réseau de laboratoires de terrain agréés et de vérifier la capacité de ces laboratoires de terrain à mettre en œuvre ces méthodes d’analyses. Les laboratoires de référence sont donc garant de la diffusion de méthodes d’analyse performantes permettant une bonne réactivité en cas de crise sanitaire.

Le laboratoire de santé animale de l’Anses est, par exemple, laboratoire de référence national, européen  et international sur la fièvre aphteuse. En cas de suspicion d’un cas de fièvre aphteuse, les équipes scientifiques du laboratoire sont mobilisables 7 jours sur 7 et capables de mettre en place une méthode d’analyse permettant d’obtenir une confirmation ou une infirmation du cas en moins de 4 heures.

La mise au point de méthodes performantes est le gage d’une réactivité accrue des pouvoirs publics lors d’émergences ou de résurgences de pathogènes. Cela assure un système de sécurité sanitaire efficace et réactif.

Quel est le rôle des laboratoires de référence en cas de crises sanitaires ?

Les laboratoires de référence sont souvent en première ligne lors de crises sanitaires. En capacité de détecter rapidement les émergences de pathogènes, ils fournissent un appui scientifique et technique aux gestionnaires du risque pour qu’ils puissent prendre les mesures  appropriées.

Deux crises sanitaires récentes ont illustré l’importance de ces laboratoires de référence, tant au niveau national qu’au niveau européen. Lors des récents épisodes de la grippe aviaire, le laboratoire de l’Anses à Ploufragan, qui détient le mandat national de référence pour l’Influenza aviaire, a pu déterminer si les souches d’Influenza aviaire en question étaient faiblement ou hautement pathogènes. Les résultats de ces analyses ont permis au ministère en charge de l’Agriculture de prendre des mesures de gestion adaptées.

Plus récemment, en tant que laboratoire européen de référence sur la Listeria, le laboratoire de sécurité des aliments de l’Anses a mené des analyses sur une souche de Listeria monocytogenes qui affecte cinq États membres de l'UE (Autriche, Danemark, Finlande, Royaume-Uni et Suède) depuis 2015. Ces analyses ont permis de remonter l’origine de cette souche à du maïs surgelé probablement produit en Hongrie et emballé en Pologne. Dans ce cas, le laboratoire de l’Anses a fourni un appui scientifique précieux à la gestion de cette crise sanitaire par l’Autorité européenne de la sécurité des aliments.

Quel lien entre recherche et référence dans les activités de l’Agence ?

L’Anses détient 65 mandats de référence nationaux, 9 mandats européens et 26 mandats internationaux. Les activités de référence sont un atout pour les missions de sécurité sanitaire de l’Agence. L’anticipation des conséquences sanitaires pour l’Homme de son exposition à des agents biologiques, physiques ou chimiques, qu’ils soient liés à des pathologies animales ou végétales, à des contaminations alimentaires ou environnementales est l’un des rôles fondamentaux des laboratoires de l’Anses.

Au cœur de ces laboratoires, la référence vient compléter les activités de recherche menées par les équipes scientifiques. Il s’agit d’une continuité et d’un même métier dont l’objectif final est de comprendre les phénomènes de contamination des aliments, des animaux ou encore des plantes. Nos travaux de recherche viennent nourrir le développement de méthodes d’analyse toujours plus performantes. Nos activités de référence et de surveillance permettent la constitution de collections biologiques indispensables à la recherche et à l’évaluation des risques. Par exemple, le réseau Salmonella a permis de détecter l’émergence potentielle de Salmonella Kentucky CipR, hautement résistante à la ciprofloxacine, et d’éclairer ainsi la décision publique pour stopper sa propagation.

A l’échelle de l’Agence, les activités de référence viennent également nourrir l’évaluation des risques menées par nos collectifs d’experts. En effet, les laboratoires de référence détenus par l’Anses mettent à disposition les données et résultats qu’ils produisent aux experts en charge de l’évaluation des risques.

Le lien étroit entre activités de recherche, de référence et d’évaluation des risques permet donc de se doter des outils les mieux adaptés à la surveillance de ces agents pathogènes. L’Anses aborde ainsi les questions sanitaires dans une approche globale et transversale, ce qui lui permet d’être toujours plus efficace dans l’anticipation des risques. Cela contribue au renforcement de la qualité du système de sécurité sanitaire, au service des consommateurs.