Formulaire de recherche

anses

Agence nationale de sécurité sanitaire
de l’alimentation, de l’environnement
et du travail

Anses : deux ans de travaux au service de la sécurité sanitaire

L'actualité a été ajouté à votre bibliothèque

Actualité du 02/07/2012

Née il y a deux ans de la fusion de l'Afssa et de l'Afsset, l'Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail), dresse un premier bilan de son action. La nouvelle agence a mis en place une gouvernance innovante tout en assurant sa capacité à s'emparer de sujets de santé complexes et souvent controversés. Avec 4000 avis et rapports publiés, elle incarne un nouveau modèle d'approche scientifique et sanitaire intégrée, qui prend en compte de manière globale l'ensemble des risques auxquels l'homme est soumis dans son environnement, tant pour la population générale que pour les travailleurs et incluant la santé animale et végétale.

Bisphénol A, risques liés aux pratiques amaigrissantes, antibiorésistance, contaminants dans l'alimentation, santé des abeilles, boissons énergisantes, algues vertes, lampes à diodes électroluminescentes (LED), amiante, édulcorants, efficacité des équipements de protection des travailleurs, radiofréquences, nanomatériaux ou encore exposition des agriculteurs aux pesticides : l'Agence a forgé son identité à travers une série d'expertises d'envergure, qui ont marqué l'actualité et la communauté scientifique internationale.

Ces quelques exemples, qui ont prouvé la capacité de l'Agence à faire bouger les lignes en France et en Europe, ne constituent qu'une partie de ses travaux. En 2 ans, ce sont plus de 4000 avis, études et rapports qui ont ainsi été publiés. L'Anses a par ailleurs su démontrer la capacité de réaction de ses laboratoires de référence et de recherche en situation de crise, notamment en juin 2011 pendant le grave épisode de toxi-infection alimentaire lié à la bactérie E coli en Allemagne et en France, ou fin 2011 lors de l'apparition du virus "Schmallenberg" touchant les élevages de ruminants dans l'Hexagone. Dans le même temps, l'Agence a mis l'accent sur ses relations internationales et travaille en étroite collaboration avec ses homologues au niveau européen (EFSA, ECHA, EMA, agences allemande, anglaise, danoise...). Des accords ont également été signés avec la Food & Drug Administration américaine, Santé Canada...

Ce positionnement fort, en France comme à l'étranger, consacre un nouveau modèle d'agence sanitaire, qui est le fruit d'un important travail de concertation entre l'ensemble des parties prenantes - ONG, associations, partenaires sociaux, organisations professionnelles, élus, ministères. C'est le modèle d'une approche scientifique et sanitaire intégrée, associant expertise et recherche, qui permet de prendre en compte de manière globale l'ensemble des risques auxquels l'homme est soumis dans son environnement au sens large, en y incluant la santé animale et végétale. Cette action s'inscrit dans le cadre des principes fondateurs de l'Agence : des valeurs fortes en termes d'excellence scientifique, d'indépendance, de prévention des conflits d'intérêt et de transparence et une gouvernance ouverte et innovante marquée par une implication accrue de tous les acteurs de la société civile.

Parmi les innovations, il faut citer la création d'un comité de déontologie et de prévention des conflits d'intérêts indépendant dont les avis sont publics ; la discussion des orientations stratégiques avec les parties prenantes ; ou encore la formalisation de la méthodologie de l'expertise conduite à l'Agence, et sa validation par son conseil scientifique, garantissant la traçabilité des sources et de toutes les étapes du processus d'expertise.

A l'occasion de ce 2ème anniversaire, Marc Mortureux, Directeur général de l'Anses, déclare "Je tiens tout particulièrement à rendre hommage à la compétence et à l'investissement des agents de l'Anses et des 800 experts extérieurs qui participent aux expertises, souvent complexes, pionnières et caractérisées par de nombreuses incertitudes. Ils forment le socle de la procédure d'expertise collective et contradictoire, qui, encadrée par des règles strictes de déontologie, apporte la garantie de travaux rigoureux et indépendants".

Fidèle à ses principes fondateurs, l'Anses poursuit résolument ses objectifs en ayant à cœur de s'inscrire dans une démarche d'amélioration permanente : en restant à l'écoute des préoccupations des parties prenantes mais également en alerte vis-à-vis de l'évolution des connaissances pour continuer à faire évoluer le modèle qu'elle incarne. Elle publiera dans les mois à venir différents rapports et avis, concernant notamment les perturbateurs endocriniens, les radiofréquences, ou encore la hiérarchisation des maladies animales.

Pour en savoir plus

> Consulter les rapports d'activité de l'Agence