Formulaire de recherche

marianne anses
Appel à candidatures d'experts

Mis à jour le 22/12/2020

Appel à candidatures d’experts scientifiques afin de mettre en place un groupe de travail sur « l’utilisation et l’efficacité de la technique de piégeage de moustiques adultes dans le cadre de la lutte anti-vectorielle »

Du 26/11/2020 au 04/01/2021

 L’Anses lance un appel à candidatures d’experts scientifiques afin de mettre en place un groupe de travail sur « l’utilisation et l’efficacité de la technique de piégeage de moustiques adultes dans le cadre de la lutte anti-vectorielle ».

Depuis le 1er janvier 2020, les ARS sont chargées de la lutte antivectorielle (LAV), notamment des interventions autour du domicile et des lieux de passage des cas confirmés de dengue et autres arboviroses transmises par les Aedes urbains (chikungunya et Zika). Les interventions de LAV autour de ces cas doivent être réalisées conformément aux dispositions décrites dans l’annexe 3 de l’arrêté du 23 juillet 2019 relatif à la LAV. Or, il est apparu que dans certains cas particuliers des pièges à moustiques adultes avaient été utilisés en alternative aux traitements insecticides habituels (dont le but principal est de diminuer la densité de femelles porteuses du virus et donc susceptibles de piquer et d'infecter de nouvelles personnes). Les raisons invoquées sont de différentes natures et pour des cas spécifiques, tels que : zones d’exclusion de traitements biocides du fait de la présence rapprochée d’un cours d’eau, présence de ruchers ou de cultures biologiques, ou encore opposition aux traitements biocides par les riverains ou enfin présence d’infrastructures dédiées à l’élevage d’insectes…

Si des études ont montré une bonne efficacité pour réduire le taux de piqûres de moustiques au bout de quelques semaines avec des dispositifs de piégeage spécifiques et hyper-optimisés, le délai nécessaire à la réduction du taux de piqûre ne paraît cependant, pas compatible avec l’urgence et la nécessité d’interrompre une chaîne de transmission.

L’utilisation des pièges pour la lutte périfocale dans un contexte de risque de transmission d’arboviroses par des moustiques vecteurs infectés, n’est pas prévue par l’arrêté suscité et risque de se généraliser.

Afin d’encadrer une telle utilisation, la DGS a saisi l’Anses le 9 novembre 2020, afin :

  1. de recenser les différents pièges commercialisés (BG sentinels, Mosquito magnet, Gat, Sticky traps…), décrire les différents pièges utilisés pour les moustiques Aedes (Ae. albopictus, Ae. aegypti) en extérieur et documenter leur utilisation (stratégie de piégeage) par les opérateurs en remplacement des traitements adulticides autour du domicile et des lieux de passage des cas (pour de la LAV) ;
  2. d’évaluer l’efficacité des différentes techniques de piégeage (avec ou sans CO2…) pour réduire la densité de moustiques Aedes adultes (et les délais nécessaires) à partir des données disponibles dans la littérature scientifique, des dossiers d’autorisation de mise sur le marché lorsque les pièges sont soumis à AMM ainsi que, le cas échéant, des données expérimentales collectées par les opérateurs ;
  3. de donner un avis sur la pertinence d’utiliser des pièges pour de la lutte périfocale dans le cadre de la LAV intégrée et, le cas échéant, de préciser les situations le justifiant.

Afin de répondre à ces questions, un groupe de travail (GT) dénommé « Pièges-LAV » sera créé. Ses travaux seront réalisés en lien avec les experts du GT « Vecteurs » et seront validés par le comité d’experts spécialisé (CES) « Biocides » de l’Anses. Leur finalisation est prévue pour mai 2021.

Le présent appel à candidatures, ouvert jusqu’au 22 décembre 2020, a pour but de procéder à la constitution du groupe de travail « Pièges-LAV ». Le GT sera composé de 6 à 10 experts et se réunira environ 5-8 fois en séances plénières (en distanciel et/ou présentiel selon le contexte) à compter de janvier 2020 dans l’objectif de produire un rapport d’expertise collective.

Les personnes compétentes intéressées peuvent consulter ci-dessous les informations relatives à l’appel à candidatures et aux compétences recherchées.

 

Les candidatures doivent être constituées de 4 documents :

  • un formulaire de candidature/lettre de motivation à télécharger ici et à compléter,
  • un CV détaillé,
  • une liste de travaux et publications scientifiques en lien avec le sujet d’expertise,
  • une déclaration de liens d’intérêts.

Les candidatures doivent être déposées en ligne au plus tard le 4 janvier 2021 en suivant le lien : https://dpi-declaration.sante.gouv.fr/dpi-webapp/app/candidature/index/gt-pieges-lav-3571

À partir de ce lien, les candidats pourront :

  • poser en ligne le formulaire de candidature/lettre de motivation, leur CV et la liste des travaux et publications scientifiques ;
  • compléter en ligne leur déclaration d’intérêts (nota : la déclaration d’intérêts sera rendue publique pour les experts retenus à l’issue du processus – Elle mentionne tout lien d'intérêts, directs ou indirects, avec les entreprises ou établissements dont les produits ou procédés entrent dans le champ de compétence de l'Agence, ainsi qu'avec les sociétés ou organismes de conseil intervenant dans ces secteurs. Voir infra le cadre déontologique de l’Anses) ;
  • consulter le guide simplifié pour candidater.

Pour tout renseignement complémentaire, merci d’adresser vos questions par mail à l’adresse : candidatures.gt-pieges-lav@anses.fr

 

Pour en savoir plus, consultez les documents de référence sur la conduite de l’expertise à l’Anses :