Formulaire de recherche

anses

Agence nationale de sécurité sanitaire
de l’alimentation, de l’environnement
et du travail

Attention aux courges amères !

L'actualité a été ajouté à votre bibliothèque

Actualité du 23/10/2020

En pleine saison des citrouilles, potirons, potimarrons, pâtissons et autres cucurbitacées qui égaient les recettes d’automne, il est important de rappeler que toutes les « courges » ne sont pas comestibles. Certaines courges amères peuvent même être à l’origine d’intoxication alimentaire parfois grave. Explications.

 

Les courges amères ne doivent pas être consommées

Certaines « courges » sont toxiques et contiennent des cucurbitacines, substances très irritantes et amères qui peuvent être responsables rapidement après l’ingestion de douleurs digestives, de nausées, de vomissements, d’une diarrhée parfois sanglante, voire de déshydratation sévère nécessitant une hospitalisation. Ces substances, persistantes à la cuisson, sont naturellement fabriquées par les courges sauvages pour repousser les insectes prédateurs (chenilles…).

C’est le cas des courges ornementales comme les coloquintes, toutes considérées comme toxiques, qui sont vendues dans le commerce (parfois au rayon fruits et légumes) pour un usage strictement décoratif, et qui ne doivent pas être confondues avec des courges alimentaires.

C’est le cas également de certaines courges alimentaires cultivées dans le potager familial, qui deviennent impropres à la consommation à la suite d’hybridations sauvages. Ce phénomène se produit lorsque cohabitent des variétés amères et des variétés comestibles, dans un même potager ou dans des potagers voisins, et que les graines sont récoltées et semées d’année en année. Attention ! Les courges non comestibles qui résultent de cette hybridation ont strictement la même apparence que les courges comestibles, mais ont par contre un goût amer, contrairement aux courges comestibles qui ont un goût neutre ou légèrement sucré.

 

Quelques conseils pour éviter les intoxications 

  • Les courges ornementales (coloquintes) : toutes toxiques, elles ne doivent pas être consommées. Vérifiez l’étiquette ou demandez conseil aux vendeurs sur les lieux de vente.
  • Les courges alimentaires, achetées dans le commerce ou cultivées dans le potager familial : goûtez un petit morceau de courge crue et si le goût est amer, recrachez-le et jetez la courge : elle ne doit pas être consommée, même cuite.
  • Les courges issues de potagers familiaux : ne consommez pas de courges « sauvages » qui ont poussé spontanément. Ne récupérez pas non plus les graines des récoltes précédentes pour les ressemer. Achetez de nouvelles graines à chaque nouvelle semence dans le potager.

 

ATTENTION, en cas d'intoxication

En cas d’urgence médicale, appelez le 15 ou le 112.

En cas de signes d’intoxication (troubles digestifs, irritation de la gorge …), appelez un centre antipoison qui guidera la prise en charge, ou consultez un médecin.

Pensez à conserver les restes de repas (soupe, purée…) qui pourront éventuellement être utiles à des recherches de toxines dans la courge consommée.

Numéros des Centres antipoison :

ANGERS                02 41 48 21 21                                                MARSEILLE          04 91 75 25 25

BORDEAUX          05 56 96 40 80                                                  NANCY                  03 83 22 50 50

LILLE                    08 00 59 59 59                                                 PARIS                    01 40 05 48 48

LYON                    04 72 11 69 11                                                 TOULOUSE           05 61 77 74 47