Formulaire de recherche

anses

Agence nationale de sécurité sanitaire
de l’alimentation, de l’environnement
et du travail

Bruit et santé

Les enquêtes d’opinion montrent que les Français attribuent une valeur importante et croissante au droit à la tranquillité sonore dans leur cadre de vie. Cependant, les conséquences du bruit sur la santé ne font toujours pas partie de leurs préoccupations majeures. Le bruit est plus facilement perçu comme une gêne, une nuisance, voire une pollution environnementale que comme un risque réel pour la santé. En effet, il n’éveille pas les mêmes inquiétudes que les autres nuisances ou risques environnementaux car il ne compromet pas la qualité des éléments fondamentaux de la vie que sont l’air et l’eau et surtout, il est rare qu’on ressente immédiatement ses effets négatifs sur la santé. Présentation des travaux de l’Anses dans ce domaine.

Impacts sanitaires du bruit généré par les éoliennes

27/12/2012

Mots-clés : Bruit, Nuisance sonore, Eoliennes, Infrasons

L’Anses a réalisé plusieurs travaux d’expertise scientifique sur la thématique des impacts sanitaires potentiels du bruit éolien. L’Agence avait été saisie une première fois en 2006 par les Ministères en charge de la santé et de l’environnement afin de réaliser une analyse critique du rapport publié par l’Académie nationale de médecine recommandant l’implantation des éoliennes à une distance minimale de 1 500 mètres des habitations, pour les machines les plus puissantes (supérieures à 2,5 Mégawatts) en raison des nuisances sonores liées à ces infrastructures. Au terme de cette première expertise publiée en 2008, l’Anses rappelait dans ses conclusions la nécessité d’étudier au cas par cas les distances d’implantation des éoliennes, par le biais notamment de modélisations acoustiques considérant les spécificités des configurations locales. À la suite notamment de différentes plaintes de riverains de parcs éoliens, les Ministères de la santé et de l’environnement ont à nouveau saisi l’Agence en 2013, afin d’évaluer les effets sanitaires potentiels des infrasons et bruits basses fréquences émis par les parcs éoliens. À ce jour, si des hypothèses de mécanismes d’effets sanitaires demeurent à explorer, l’examen des données expérimentales et épidémiologiques disponibles ne met pas en évidence d’arguments scientifiques suffisants en faveur de l’existence d’effets sanitaires pour les riverains spécifiquement liés à leur exposition à la part non audible des émissions sonores des éoliennes (infrasons notamment). L’état des connaissances disponibles ne justifie donc pas d’étendre le périmètre des études d’impact sanitaire du bruit éolien à d’autres problématiques que celles liées à l’audibilité du bruit, pour lesquelles les effets sont avérés, complexes et documentés par ailleurs.

L'article a été ajouté à votre bibliothèque

Articles