Formulaire de recherche

anses

Anses - Agence nationale de sécurité sanitaire
de l’alimentation, de l’environnement et du travail

Formulaire de recherche

L'actualité a été ajouté à votre bibliothèque

Publié le 30/05/2013

Hygiène dans la cuisine : l’Anses lance une enquête pour connaitre les habitudes des français

De multiples micro-organismes (bactéries, virus, parasites) sont susceptibles de contaminer les denrées alimentaires et d'engendrer diverses pathologies. Près de 40% des foyers de toxi-infections d’origine alimentaire déclarés en France surviennent dans le cadre familial. Dans ce contexte, le laboratoire de sécurité des aliments de l’Anses lance aujourd’hui une enquête pour mieux connaître les pratiques des consommateurs français dans leur cuisine. 

 

 

 

De multiples micro-organismes (bactéries, virus, parasites) sont susceptibles de contaminer les denrées alimentaires et d'engendrer diverses pathologies. Les mesures mises en œuvre par les autorités de santé et les professionnels ont permis une diminution importante des principales pathologies causées par l’alimentation. Cependant, de récents épisodes de contamination en Europe rappellent à la vigilance vis-à-vis de ces risques. En 2009, 1 255 foyers de toxi-infections alimentaires collectives (TIAC) ont été déclarés en France, affectant environ 14 000 personnes.  

 

Une enquête pour connaitre les pratiques des particuliers

Près de 40% de ces infections surviennent dans le cadre familial. L’Anses a à plusieurs reprises fait le constat du manque de données sur les pratiques des consommateurs en France. Dans ce contexte, le laboratoire de la sécurité des aliments de l’Anses lance aujourd’hui, dans le cadre d’un projet scientifique, une enquête pour mieux connaître ces pratiques des consommateurs français dans leur cuisine.

De l’achat des produits alimentaires à leur consommation, en passant par leur préparation et leur conservation, ce questionnaire balaye toutes les étapes pour identifier les gestes des français au sein de leur cuisine. Votre participation, anonyme, ne vous prendra qu’une quinzaine de minutes et est essentielle pour disposer d’une bonne connaissance de vos habitudes. Objectif : améliorer, au regard des pratiques constatées, les messages permettant de diminuer les toxi-infections d’origine alimentaire qui surviennent dans le cadre familial.

N’hésitez pas à participer !

L'enquête est désormais clôturée

 

Pour en savoir plus 

Anses et risques microbiologiques dans l’alimentation

De façon générale, dans le domaine des risques biologiques, l’Agence a pour mission :

  • d’évaluer la liste des dangers établie par les professionnels dans leurs guides de bonnes pratiques d'hygiène ;

  • de produire des documents scientifiques utiles à l’identification des dangers microbiologiques (fiches de dangers biologiques transmissibles par les aliments, avis ou rapport sur certains microorganismes pathogènes) ;

  • de conduire des travaux d’évaluation et de recherche sur l’efficacité des mesures de maîtrise spécifiques proposées ou mises en œuvre par les professionnels ;

  • de fournir un appui scientifique et technique aux administrations en lien avec la surveillance et le contrôle : définition des plans de surveillance et de contrôle (procédures d’échantillonnage, modalités de prélèvements, méthodes d’analyses, etc.).

Dans le domaine de la recherche et du diagnostic

L’Anses s’appuie sur son réseau de laboratoires pour surveiller les pathogènes alimentaires majeurs et émergents et contribuer à améliorer les méthodes diagnostiques.

Elle développe des outils de modélisation afin de mieux évaluer les impacts de la mise en place des normes et des mesures de maîtrise du risque.

Information des professionnels

L’Agence produit des fiches concernant les principaux dangers biologiques transmissibles par les aliments des dangers biologiques. Chaque fiche détaille les caractéristiques du danger, la maladie humaine d’origine alimentaire, le rôle des aliments ainsi que les principaux éléments liés à l’hygiène domestique. Ces fiches ont pour objectif d'aider les professionnels du secteur alimentaire à rédiger les guides de bonnes pratiques d'hygiène. Elles sont régulièrement actualisées pour être des outils scientifiques fiables.