Formulaire de recherche

anses

Agence nationale de sécurité sanitaire
de l’alimentation, de l’environnement
et du travail

Installation du comité de dialogue "Nanomatériaux et santé" de l'Anses

L'actualité a été ajouté à votre bibliothèque

Actualité du 21/11/2012

L'impact potentiel des nanomatériaux manufacturés sur la santé fait partie des risques émergents. En 2012, l'Anses a choisi d'identifier ce thème comme l'une des priorités de son programme de travail et de créer un dispositif permettant une prise en compte globale des questions sanitaires soulevées par les nanomatériaux. L'Agence a ainsi installé un groupe d'experts "Nanomatériaux et santé" afin de suivre en temps réel l'actualité scientifique de cette thématique. En parallèle de ce groupe d'experts, l'Anses met à présent en place un comité de dialogue "Nanomatériaux et santé" dont la mission sera d'éclairer l'Agence sur les attentes de la société dans ce domaine en matière d'évaluation des risques et de recherche. Il a tenu sa première réunion aujourd'hui.

Parmi les risques émergents, les enjeux sanitaires liés au développement, aux usages et à la dispersion environnementale des nanomatériaux manufacturés occupent une place importante. Pour répondre à ces questions, l'Agence a produit et engagé de multiples travaux d'expertise sur la connaissance des expositions alimentaires, environnementales et professionnelles aux nanomatériaux et leurs conséquences. Face au rythme soutenu des publications et des travaux de recherche réalisés dans ce domaine, l'Anses a souhaité se doter d'un dispositif permettant une prise en compte globale de cette problématique, comme elle l'a fait en 2011 vis-à-vis des radiofréquences.

Pour conduire ses travaux d'expertise collective dans le domaine des nanomatériaux l'Anses s'appuie ainsi, depuis septembre 2012, sur un groupe de travail pérenne "Nanomatériaux et santé - alimentation, environnement, travail". L'objectif de ce groupe d'expertise multidisciplinaire est, notamment, d'assurer une veille scientifique permanente et de produire annuellement un état des connaissances relatif aux dangers, aux expositions et aux risques sanitaires et environnementaux associés aux nanomatériaux pour l'ensemble de leurs usages.

L'Anses lance, d'autre part, chaque année un Appel à Projets de Recherche en Santé-Environnement-Travail (APR-EST) qui permet de soutenir des projets de recherche dans ce domaine.

Face aux incertitudes scientifiques et aux interrogations sociétales suscitées par les potentiels risques sanitaires des nanomatériaux, l'Anses a décidé de mettre en place un comité de dialogue "Nanomatériaux & santé" en complément de ses activités d'évaluation de risque et de soutien à la recherche.

Réunissant les principales parties prenantes intéressées - associations, syndicats de salariés, entreprises et fédérations d'industriels -, ce comité a pour mission d'éclairer l'Agence sur les attentes de la société. Il réunit une vingtaine de participants, sélectionnés suite à un appel public à manifestation d'intérêt.

Cette instance aspire à être un lieu d'échange, de réflexion et d'information sur les questions scientifiques relatives aux effets potentiels des nanomatériaux sur la santé et à leur évaluation.

L'ancrage du comité de dialogue à l'Anses permet de nourrir les orientations de travail, tant du Comité scientifique en charge du programme de recherche Environnement Santé travail, que des collectifs d'experts travaillant sur ces questions. Cette instance se réunira deux à quatre fois par an. Sa première réunion s'est tenue aujourd'hui. A cette occasion, la présidence du comité a été confiée à M. Jean-Pierre TIFFON, spécialiste de la concertation et du débat public, qui exercera cette fonction bénévolement.