Formulaire de recherche

anses

Agence nationale de sécurité sanitaire
de l’alimentation, de l’environnement
et du travail

L’évaluation du risque

Divers dangers (micro-organismes pathogènes, substances chimiques ou agents physiques) sont susceptibles d’affecter la santé de l’Homme, des animaux ou même des végétaux. L’exposition à ces dangers se fait à travers l’environnement au sens large, via différents milieux (eau, air, sol, aliments…). Pour évaluer les risques auxquels l’Homme, les animaux et les plantes sont soumis, l’Anses mène une expertise complète en plusieurs étapes.

 

L'Agence documente les dangers auxquels nous sommes susceptibles d’être exposés, elle détermine les modalités et les niveaux de cette exposition, enfin, en combinant la connaissance des dangers et des expositions, elle évalue le risque correspondant (en le qualifiant autant que possible, avec les éléments d’incertitude correspondants) et émet, le cas échéant, des recommandations. Ses travaux poursuivent cinq objectifs prioritaires :

  • Garantir la sécurité et la qualité des aliments

L’Agence évalue les risques sanitaires et nutritionnels sur l’ensemble de la chaîne alimentaire. Elle évalue les propriétés nutritionnelles des substances entrant dans l’alimentation humaine et animale, ainsi que les bénéfices liés. Elle assure le suivi des comportements alimentaires et de leurs évolutions et identifie les populations les plus exposées.

  • Évaluer les risques sanitaires en milieu professionnel

De nombreux métiers peuvent exposer les travailleurs à des risques aigus ou différés liés aux substances chimiques, comme aux nanomatériaux ou à l’amiante. L’Anses étudie les mécanismes d’exposition en milieu de travail et les risques sanitaires propres à différentes professions grâce à des méthodes d’évaluation spécifiques et des outils innovants.

  • Évaluer les risques sanitaires liés à l’environnement

Santé et environnement sont deux domaines étroitement liés. L’Anses évalue les impacts de l’environnement sur la santé humaine pour mieux identifier les risques sanitaires liés aux pollutions des milieux de vie (air, eaux, sol). Elle intervient sur plusieurs thématiques : cancer et environnement, exposition aux agents biologiques, chimiques et physiques, réglementation de l’usage des substances chimiques dangereuses…

  • Contribuer à la santé et au bien-être des animaux

Par ses travaux d’évaluation de risque, l’Agence contribue à prévenir et lutter contre les maladies animales dominantes et émergentes, transmissibles ou non à l’Homme qui touchent les élevages et la faune sauvage. En s’attachant à améliorer la santé animale, l’Anses contribue également à la protection de la santé publique car bon nombre de maladies infectieuses humaines ont pour origine des maladies animales (zoonoses).

  • Contribuer à la santé des plantes

L’Anses est chargée de l’évaluation des produits phytopharmaceutiques, des matières fertilisantes et des supports de culture avant mise sur le marché, ainsi que de la surveillance de leurs résidus dans les aliments et dans l’environnement.

L’Agence assure également, depuis 2011, des missions de veille, d’alerte et conduit des expertises collectives dans le but d’évaluer les risques pour la santé des végétaux liés aux organismes nuisibles aux végétaux cultivés et forestiers. Enfin, dans le contexte actuel de mise en œuvre des politiques de réduction des intrants en agriculture et du développement durable (Plan Ecophyto 2018), l’Agence surveille l’apparition de résistances aux produits phytosanitaires. Dans tous ces champs de compétence, les évaluations de risque réalisées par l’Anses sont menées en réponse aux questions (saisines) qui lui sont posées par les pouvoirs publics et les parties prenantes. Si elle le juge nécessaire, l’Agence peut également s’autosaisir. Pour élaborer des recommandations de santé publique efficaces, l’Anses met en œuvre une expertise scientifique indépendante, pluridisciplinaire, collective et contradictoire.

Elle s’appuie sur plus de vingt comités d’experts spécialisés et développe l’apport des sciences humaines et sociales à son expertise scientifique. Au sein de l’Anses, l’évaluation des risques repose sur les équipes de la direction de l’évaluation des risques et de la direction des produits réglementés qui sont chargées d’animer et coordonner le travail des comités d’experts spécialisés. Dans leurs champs d’intervention respectifs, ces scientifiques internes portent les différentes évaluations de risque, de la réception de la saisine jusqu’à la réalisation du produit final (avis et rapport) et de sa publication.