Formulaire de recherche

anses

Agence nationale de sécurité sanitaire
de l’alimentation, de l’environnement
et du travail

L’Anses fête ses cinq ans et inaugure son nouveau siège

L'actualité a été ajouté à votre bibliothèque

Actualité du 07/07/2015

Issue de la fusion, en 2010, de l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA) et de l’agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail (AFSSET), l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) fête aujourd’hui ses cinq ans. La célébration de cet anniversaire est l’occasion de revenir sur les événements qui ont fait de l’Anses la plus grande agence de sécurité sanitaire en Europe par son champ de compétences très transversal en santé humaine, santé animale et santé végétale. Cet anniversaire coïncide avec l’inauguration de son nouveau siège, le bâtiment Copernic, en présence des ministres Marisol Touraine en charge de la Santé, Stéphane Le Foll en charge de l’Agriculture et de Martine Pinville, Secrétaire d'État en charge de la Consommation.

 

La création de l’Anses, en 2010, a marqué un pas en avant dans les dispositifs d’expertise existants, par son approche intégrative des risques au plus proche de la réalité des risques auxquels travailleurs, consommateurs et citoyens sont exposés au quotidien. Sa gouvernance originale, consacrant une grande ouverture à la société civile, permet par ailleurs d’être à l’écoute des attentes et inquiétudes de la société, des signaux faibles et des risques émergents et de donner une place à toutes les parties intéressées, et son cadre déontologique renforcé vise à garantir l’indépendance de son expertise scientifique.

L’Anses fête aujourd’hui ses cinq ans. Depuis 2010, ce sont plus de 20 000 avis, études, rapports et décisions qui ont été publiés, en réponse à des saisines des ministères et parties prenantes, à des autosaisines ou pour l’autorisation de produits réglementés (médicaments vétérinaires, intrants du végétal, biocides).

L'Anses a par ailleurs su démontrer la capacité de réaction de ses laboratoires de référence et de recherche en situation de crise, notamment en juin 2011 pendant l’épisode de toxi-infections alimentaires liées à la bactérie E. coli en Allemagne et en France, ou fin 2011, lors de l'apparition du virus Schmallenberg touchant les élevages de ruminants français.

L’Agence propose aujourd’hui de revenir sur les grands événements et travaux d’expertise, de recherche et de référence qui ont marqué ses cinq premières années d’existence. L’Agence s’est notamment montrée vigilante sur des sujets tels que les OGM, l’amiante, les perturbateurs endocriniens, les radiofréquences, les nanotechnologies, la santé des abeilles, ou encore les risques liés à la consommation de compléments alimentaires et de nouveaux produits.

Le 1er juillet dernier, de nouvelles missions lui ont été confiées : la délivrance des autorisations de mise sur le marché des produits phytopharmaceutiques, matières fertilisantes, supports de culture et adjuvants, ainsi que la mise en place d’un dispositif de phytopharmacovigilance. L’Agence souhaite faire de l’élargissement de ses missions de nouveaux leviers d’actions au service d’une meilleure protection de la santé et de l’environnement.

La célébration de cet anniversaire coïncide avec l’inauguration du nouveau siège de l’Agence, le bâtiment Copernic. Son  installation dans son bâtiment définitif est un événement porteur de sens pour l’Anses, et l’implantation du bâtiment, au cœur du campus de l’Ecole nationale vétérinaire d’Alfort, symbolise son histoire et permet de renforcer les synergies avec l’école vétérinaire, en mutualisant certains services et en développant les coopérations scientifiques.

 

Copernic, un nom qui a du sens

Associer le nom de Copernic au nouveau siège de l’Anses prend tout son sens au regard de l’héritage qu’il a laissé. L’influence du système de ce grand scientifique se fit sentir dans tous les domaines de la connaissance humaine. Copernic invita en particulier les scientifiques et chercheurs à se libérer de leurs préjugés.