Formulaire de recherche

anses

Agence nationale de sécurité sanitaire
de l’alimentation, de l’environnement
et du travail

L'Anses lance six appels à candidatures publics pour renouveler ses comités d'experts et groupes de travail

L'actualité a été ajouté à votre bibliothèque

Actualité du 26/01/2015

Pour mener ses évaluations de risque et élaborer des recommandations, l'Anses s'appuie sur 18 comités d'experts spécialisés et met en œuvre une expertise scientifique indépendante, pluridisciplinaire, collective et contradictoire. Aujourd’hui, l’Agence lance six appels à candidatures publics pour renouveler cinq de ses comités d'experts et cinq groupes de travail. Les candidatures à ces collectifs, ouverts aux scientifiques issus de multiples disciplines, sont à déposer en ligne, au plus tard le 31 mars 2015.

 

L’Anses assure des missions de veille, d'expertise, de recherche et de référence sur un large champ couvrant la santé humaine, la santé et le bien-être animal et la santé végétale. Elle met en œuvre une expertise transversale relative aux questions sanitaires et appréhende ainsi, de manière globale, les expositions auxquelles l'Homme peut être soumis à travers ses modes de vie et de consommation ou les caractéristiques de son environnement, y compris professionnel.

L’expertise collective de l’Anses est organisée autour de 18 comités d’experts spécialisés (CES) et près d’une soixantaine de groupes de travail (GT). Les experts, nommés pour trois ans, présentent des profils et des compétences très divers, garantissant la mise en œuvre d’une expertise scientifique indépendante, pluridisciplinaire, collective et contradictoire. Ainsi, plusieurs centaines de scientifiques, appartenant aux grands organismes de recherche nationaux et internationaux, contribuent, en tant qu’experts, aux évaluations menées par l’Anses, avec un objectif prioritaire : contribuer à assurer la sécurité des consommateurs, des travailleurs et de l’environnement.

La réussite d'une telle expertise collective implique le respect de principes fondamentaux tels que la compétence, l'impartialité et la probité des experts, la collégialité, la transparence et l'ouverture de l'expertise. Dans cet esprit, les experts sont nommés intuitu personae dans le cadre d'appels à candidatures publics. Ils sont sélectionnés sur la base de leurs compétences scientifiques et de l'examen de leur déclaration publique d'intérêts, afin de les préserver du risque de conflits d'intérêts au regard de la nature des dossiers examinés par le collectif d'experts.

Au cours des prochains mois, l'Agence renouvellera cinq de ses comités d’experts spécialisés et cinq groupes de travail dont le mandat arrive à échéance. Elle lance donc aujourd’hui un appel à candidatures public. Sont concernés les domaines de :

  • l’évaluation des risques biologiques liés aux aliments,
  • l’évaluation des risques chimiques liés aux aliments,
  • l’évaluation scientifique des guides de bonnes pratiques d’hygiène et d’application des principes HACCP (GBPH),
  • la nutrivigilance,
  • la nutrition humaine,
  • l’alimentation animale, la santé et le bien-être des animaux.

 

Les compétences recherchées par l'Agence sont multiples : hygiène et microbiologie des aliments,  technologie alimentaire, appréciation quantitative des risques, écologie microbienne, méthodes de détection et de caractérisation des micro-organismes, biotechnologie, toxicologie, enzymologie, chimie des matériaux, procédés de fabrication des aliments, chimie alimentaire, contaminants de l’alimentation, agronomie, épidémiologie, sciences humaines et sociales, connaissances en réglementation / normalisation en lien avec les GBPH et le Paquet hygiène, en analyse des dangers, connaissances relatives aux dangers biologiques, physiques, chimiques ou allergènes, nutrition humaine, épidémiologie nutritionnelle, zootechnie, pathologies animales, etc.

 
Toutes les candidatures devront être déposées en ligne au plus tard le 31 mars 2015.

Par ailleurs, deux appels à candidatures publics sont en cours pour des saisines particulières :

  • Groupe de travail « Risques professionnels induits par le changement climatique », jusqu’au 2 mars 2015,
  • Groupe de travail « Particules », jusqu’au 2 février 2015.