Formulaire de recherche

anses

Agence nationale de sécurité sanitaire
de l’alimentation, de l’environnement
et du travail

Le rapport annuel 2017 de l’Anses maintenant disponible !

L'actualité a été ajouté à votre bibliothèque

Actualité du 02/07/2018

Dans un contexte d’élargissement de ses compétences, l’Anses consolide son positionnement pour protéger la santé de tous. Avec un champ d'actions qui touche l’ensemble des expositions auxquelles peut être soumise la population au quotidien, l’Agence confirme ses capacités d’expertise scientifique et sa mission d’évaluation des risques dans les situations d’incertitudes. Un nouveau contrat d’objectifs et de performances avec l’État pour 5 ans, de nombreux travaux et de contributions aux débats publics en matière de qualité de l’alimentation, d’impact sanitaire des substances chimiques, le renforcement des missions de veille sanitaire, l’implication des laboratoires dans la gestion des crises sanitaires…le rapport revient sur tous les temps forts et activités de l’Agence.

L’année 2017 a été marquée par des rendez-vous majeurs auxquels l’Anses a répondu présente. Les Etats généraux de l’alimentation ont été l’occasion de rappeler l’importance de la qualité de notre alimentation et les défis à relever pour l’agriculture de demain. De nouvelles interrogations et controverses à propos notamment, des perturbateurs endocriniens, des pesticides ou encore des nanomatériaux, ont été au cœur de l’actualité, suscitant des attentes toujours plus fortes de la société.

Dans un contexte d’évolution de son périmètre d’action, l’Agence a vu son organisation évoluer pour plus de transversalité entre ses missions de recherche, de référence, d’évaluation des risques, de veille et de vigilances. Par ailleurs, l’Anses a signé un nouveau contrat d'objectifs et de performances (COP) qui structure ses priorités d’action pour la période 2018-2022. Cette capacité d’expertise sur ce vaste champ de risques confère à l’Agence une position centrale qui lui permet de nourrir l’évaluation des risques, d'anticiper les menaces et une réactivité accrue en cas de crise sanitaire.

D’importantes réalisations ont mobilisé l’Agence et ses 850 experts scientifiques externes en 2017 : la reconnaissance des propriétés de perturbation endocrinienne du bisphénol A au niveau européen, de nouvelles recommandations de valeurs limites d’exposition en milieu professionnel, le renouvellement et l’obtention de nouveaux mandats de référence de ses laboratoires, les résultats encourageants de l’exposition des animaux aux antibiotiques ou encore, l’actualisation des repères nutritionnels de consommation alimentaire des Français.

L’Anses a continué en 2017 de renforcer sa capacité à anticiper les risques émergents dans le but d’alerter et de mettre en place des actions adaptées. La montée en puissance du dispositif de phytopharmacovigilance et le lancement d’un nouveau bulletin numérique dédié à la vigilance, Vigil’Anses, illustrent le dynamisme de l’Agence en matière de veille sanitaire. La mise en place d’une plateforme de dialogue sur les produits phytopharmaceutiques permettra en outre à l’Agence d’assurer la tenue d’échanges réguliers avec l’ensemble de ses parties prenantes.

En s’impliquant davantage dans des réseaux de partenaires d’excellence et en multipliant ses collaborations au niveau européen et international, l’Anses conforte son rôle d’acteur majeur en Europe et dans le monde. La mission de coordination du Programme conjoint européen (EJP) One Heath, qui regroupe plus de 40 partenaires de 19 pays européens, en est un exemple.

Pour en savoir plus sur toutes les missions de l’Anses, le rapport d'activité de l’Agence est disponible en ligne, accompagné de rapports d’activité spécifiques aux produits phytopharmaceutiques et biocides.