Formulaire de recherche

anses

Agence nationale de sécurité sanitaire
de l’alimentation, de l’environnement
et du travail

Participation à l’expertise européenne et internationale

Les personnels scientifiques  de l’Anses sont souvent sollicités pour participer à des missions de conseil, d'élaboration de lignes directrices, d'identification de dangers émergents, de réflexion sur le choix de modèles de prévention, de lutte, ou d'inspection. 

 

L'Anses intervient dans les domaines de compétence de six agences européennes :

 
Les scientifiques de l'Agence sont représentés dans les groupes de travail et panels d'experts de l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) laquelle procède à l'évaluation des risques nutritionnels et sanitaires en appui à la Commission européenne, ainsi que dans les comités scientifiques indépendants placés auprès de la Commission européenne en charge de l'évaluation des risques non alimentaires. Dans certains cas, par exemple auprès de l’EFSA et l’EMA, l’Agence est le représentant national désigné par le Gouvernement français.
L'Anses contribue également aux travaux de comités scientifiques d'experts internationaux mis en place par des organisations telles que l'Organisation mondiale de la santé (OMS/WHO), l'Organisation des Nations-Unies pour l'agriculture et l'alimentation (FAO) ou l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), ainsi que l’organisation mondiale de la santé animale (OIE).
 
Dans ces instances, l'Anses contribue activement :

  • par la participation à des organes décisionnels ou consultatifs, aux réflexions stratégiques et à la programmation des activités d'expertise ;
  • par la transmission de données ou la mise à disposition d'experts, à l'élaboration de méthodologies d'évaluation et à la formulation de recommandations.

Outre la reconnaissance de l'expertise nationale, cette implication vise à éviter toute duplication inutile des travaux par la mutualisation des compétences et des ressources. Le dialogue et la concertation permettent aussi de réduire le risque d'opinions divergentes ou à défaut, de pouvoir les comprendre et les expliquer. 
 
De plus, dans le cadre de ces activités de veille et de surveillance notamment des risques émergents ou ré-émergents, l'Anses participe à des réseaux internationaux d'échanges d'informations lui permettant d'avoir connaissance le plus précocement possible de la survenue d'évènements potentiellement néfastes avec pour objectif l'anticipation et la prévention des risques sur le territoire national. Institutionnels ou informels, ces réseaux contribuent à la réactivité de l'Agence.