Formulaire de recherche

anses

Agence nationale de sécurité sanitaire
de l’alimentation, de l’environnement
et du travail

L'article a été ajouté à votre bibliothèque

Mis à jour le 07/05/2019

Pas de perméthrine pour les chats

Les antiparasitaires pour chiens à base de perméthrine sont toxiques pour les chats

Mots-clés : Pharmacovigilance, Antiparasitaires

Dans le cadre du dispositif de pharmacovigilance vétérinaire que l’Anses met en œuvre via l’Agence nationale du médicament vétérinaire, des réactions indésirables graves voire mortelles chez les chats traités avec des antiparasitaires externes à base de perméthrine, normalement destinés aux chiens, sont régulièrement enregistrées. L’Anses rappelle donc aux propriétaires de chats de ne jamais utiliser de médicaments vétérinaires contenant de la perméthrine et leur apporte une série de conseils afin d’éviter les intoxications.

La perméthrine, substance toxique pour les chats

L’Anses enregistre, depuis plusieurs années, des réactions indésirables graves voire mortelles chez des chats traités avec ces antiparasitaires externes dans le cadre du dispositif de pharmacovigilance vétérinaire qu’elle met en œuvre via l’Agence nationale du médicament vétérinaire. Des accidents continuent à se produire malgré les mesures de communication déployées auprès des vétérinaires et des propriétaires d’animaux et notamment l’étiquetage de la contre-indication absolue concernant le chat pour ces médicaments. En 2018, l’Agence a enregistré 122 déclarations d’effets indésirables chez des chats après administration de traitements à base de perméthrine, 54 ont été jugées graves et 6 chats sont morts suite à l’utilisation d’un de ces médicaments antiparasitaires autorisés chez le chien.

 

Comment éviter les accidents ?

Dans ce contexte, l’Agence rappelle aux propriétaires de chats de rester vigilants et de ne pas traiter les animaux avec des médicaments contenant de la perméthrine.

En cas d’exposition accidentelle, et même si des effets indésirables ne sont pas encore survenus, il est recommandé de laver le chat avec de l’eau tiède et du savon ou du liquide vaisselle et de demander rapidement conseil à un vétérinaire.

Pour éviter que les chats ne soient exposés accidentellement au produit dans les foyers où plusieurs animaux cohabitent, il convient de tenir les chiens traités à l’écart des chats jusqu’à ce que le site d’application du traitement antiparasitaire sur le chien soit sec, et de s’assurer que les chats ne puissent pas lécher le site d’application d’un chien traité.

Pour déclarer un effet indésirable suite à l’utilisation d’un médicament vétérinaire : https://pharmacovigilance-anmv.anses.fr/