Formulaire de recherche

anses

Agence nationale de sécurité sanitaire
de l’alimentation, de l’environnement
et du travail


    
        
                

			

  
    
    
    

Mis à jour le 09/07/2014

Réunion du «Réseau d’évaluation des risques des substances chimiques» de l’Organisation mondiale de la santé (OMS)

Organisé par : OMS et Anses

Du 08/10/2014 au 10/10/2014

Lieu : Maisons-Alfort – France

Public : Fermé

Réunion du «Réseau d’évaluation des risques des substances chimiques» de l’Organisation mondiale de la santé (OMS)

L’Anses accueille la première réunion du Réseau d’évaluation des risques des substances chimiques (WHO Chemical risk assessment network) de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Le but de cette première réunion est d’établir les modalités par lesquelles le réseau mettra en œuvre ses travaux afin de répondre aux objectifs qu’il s’est fixé.

Participeront à ce séminaire des représentants des organismes membres du réseau. Ainsi, ce séminaire n’est pas ouvert au public, mais des informations seront disponibles sur le site de l’OMS.

En 2013, l’OMS a lancé ce nouveau réseau, au niveau mondial, afin d’améliorer l’évaluation des risques des substances chimiques en facilitant les interactions durables entre institutions sur les sujets et activités dans le domaine.

Les objectifs du réseau sont :

  • fournir un forum d’échanges scientifiques et techniques ;
  • faciliter et contribuer au renforcement des capacités ;
  • promouvoir les meilleures pratiques et harmoniser les méthodologies ;
  • assister dans l’identification des besoins de recherche et promouvoir l’application de nouvelles approches dans la pratique de l’évaluation des risques ;
  • assister dans l’identification des risques émergents pour la santé humaine liés aux substances chimiques ;
  • partager les informations concernant les programmes de travail pour éviter la duplication des efforts ;
  • sur demande, appuyer l’OMS dans le développement d’outils de formation et d’autres outils en soutien aux objectifs ci-dessus.

Son domaine d’intervention s’étend aux risques pour la santé humaine associés aux expositions aux substances chimiques par toutes les voies et routes d’exposition, via les milieux (eau, air, sol) et l’alimentation, l’utilisation des produits de consommation, le milieu du travail, …

Les institutions souhaitant contribuer aux objectifs de ce réseau peuvent postuler pour en faire partie. Les membres potentiels incluent des agences gouvernementales et instituts de santé publique, des organisations intergouvernementales, des sociétés savantes, des organisations non gouvernementales, …

Parmi les organismes déjà membres du réseau, il est possible de citer des institutions nationales en Europe dont l’Anses, l’Office fédéral de santé publique (Suisse), le RIVM (National institute for public health and the environment, Pays-Bas), l’Agence suédoise des substances chimiques (KEMI) ; en Amérique du Nord : Santé Canada, Institut national de santé publique du Québec, NIEHS (National institute of environmental health sciences) aux USA ; ou encore en Afrique : National institute for occupational health (NIOH) en Afrique du Sud.