Formulaire de recherche

anses

Agence nationale de sécurité sanitaire
de l’alimentation, de l’environnement
et du travail

Rage, les recommandations de l'Anses aux vétérinaires

L'introduction régulière et illégale de chiens en incubation de rage dans notre pays n'est pas un phénomène nouveau mais progresse, en dépit de nouvelles mesures communautaires pour le contrôle des animaux aux frontières (arrêté du 20 mai 2005 et règlement européen 998/2003). Le Maroc reste la destination pour laquelle le nombre de cas de rage d'importation est le plus élevé. Les signes cliniques de la maladie peuvent varier considérablement et sont parfois très frustes. La rage est transmissible pendant toute la période d'excrétion du virus chez l'animal. Sans traitement rapide et approprié chez l'Homme, une infection par le virus de la rage entraîne inéluctablement la mort après, parfois, une longue période d'incubation.

 

Recommandations et rappels

  • Envoyer systématiquement pour diagnostic de rage tout cas suspect, même si la suspicion paraît faible de prime abord
  • Considérer comme évocateur de la rage tout changement de comportement d'un chien qui ne peut pas être rattaché de façon certaine à une pathologie, vu le polymorphisme des symptômes de la rage et leur non spécificité

 
Il est rappelé :

  • que l'euthanasie d'un carnivore domestique qui a mordu dans les deux semaines est interdite, sauf dérogation de la DDSV lorsque cet animal ne peut être conservé en observation dans de bonnes conditions de sécurité
  • qu'une attestation du propriétaire de l'animal certifiant que le chien n'a pas mordu dans les deux semaines, qu'il n'a pas été en contact d'animaux enragés ou suspects et qu'il n'est pas allé à l'étranger dans les six derniers mois fournit des informations indispensables à recueillir avant l'euthanasie d'un chien. Si un voyage a été accompli, les pays visités seront mentionnés.

 

Envoi pour diagnostic de rage

  • dans tous les départements, ce sont les DDSV qui ont la responsabilité de l'envoi des prélèvements pour diagnostic de rage
  • en cas de risque de contamination de personne(s) (morsure, griffures, contact avec la salive de  l'animal), la réglementation française impose que les prélèvements soient envoyés à l'Institut Pasteur de Paris
  • dans tous les autres cas, les prélèvements sont expédiés à l'adresse suivante :

Anses-Laboratoire de la rage et de la faune sauvage,
Domaine de Pixérécourt, Bâtiment H
CS 40009
54220 Malzeville