Formulaire de recherche

anses

Agence nationale de sécurité sanitaire
de l’alimentation, de l’environnement
et du travail

Rapports d'activité de l'Agence

Les rapports d'activité 2017 de l'Anses

Agence d’expertise scientifique, l’Anses a pour principale mission l’évaluation des risques dans des situations de fortes incertitudes. Son champ d’actions intègre l’ensemble des expositions auxquelles nos concitoyens peuvent être soumis dans leur activité quotidienne : expositions par l’eau, l’air et l’alimentation, expositions par les agents chimiques, physiques ou biologiques.

« Connaître, évaluer, protéger »… La devise de l’Agence illustre l’étendue et la variété de ses missions, depuis la santé animale et le bien-être des animaux, la protection des végétaux et la sécurité des aliments, jusqu’à la santé environnementale et la santé au travail, en passant par l’évaluation des produits vétérinaires, phytosanitaires ou biocides avant leur mise sur le marché.

Par ses laboratoires et les financements de recherche dont elle dispose, l’Agence produit des connaissances nouvelles et réalise des évaluations de risques avec une vision globale et systémique, en tenant compte de l’ensemble des connaissances scientifiques disponibles, afin de proposer aux décideurs publics des recommandations adaptées aux enjeux de sécurité sanitaire.

Au quotidien, c’est grâce à la mobilisation de nos 1350 collaborateurs et de nos 850 experts scientifiques externes qui œuvrent avec rigueur pour éclairer la décision publique, en toute transparence et en toute indépendance, que nous sommes en mesure de produire chaque année plus de 250 avis qui contribuent à prévenir des crises sanitaires, à évaluer des risques liés à des expositions ou à des produits réglementés. C’est sur leur engagement que repose notre réactivité et notre efficacité.

L’année 2017 aura été marquée par des débats nombreux, notamment dans le cadre des États généraux de l’alimentation, mais également par des controverses, en France ou au niveau européen. Pesticides, perturbateurs endocriniens, nanomatériaux, ondes électromagnétiques… autant de sujets qui reviennent avec régularité dans le débat public, parce qu’ils sont sources d’interrogations, voire de craintes pour nos concitoyens, en tous cas, sources d’incertitudes.

Le dialogue avec toutes les parties est donc un maillon essentiel dans la conduite de nos travaux, qui permet à l’Agence de rester en prise avec les préoccupations et les attentes de notre époque et de nos concitoyens. C’est parce que nous avons su, au cours des années, toujours placer le dialogue avec nos partenaires avant la posture, que nous avons pu avancer ensemble, dans la défense de l’intérêt général, au service de la société et des consommateurs.

Je souhaite que l’Agence s’engage encore plus loin dans cette voie en 2018.

Roger GENET
Directeur général de l’Anses