Formulaire de recherche

anses

Agence nationale de sécurité sanitaire
de l’alimentation, de l’environnement
et du travail

Formulaire de recherche

Recherche et référence à l’Anses

Le cœur de l’action de l’Anses est l’évaluation des risques sanitaires en vue d’éclairer la décision publique. Cette activité repose sur la mise en œuvre d’une  expertise scientifique indépendante et pluraliste au sein de collectifs d’experts, composés de scientifiques extérieurs. Cette mission centrale est nourrie par les connaissances générées par les activités de veille, de recherche et de référence également menées par l’Agence. En retour, l’évaluation des risques permet d’orienter la veille et d’identifier de nouvelles questions de recherche.

 
Pour mener à bien ces missions de référence et de recherche, l’Anses s’appuie notamment sur un réseau de 11 laboratoires de référence et de recherche implantés sur tout le territoire, au plus près des filières et reconnus au niveau international dans plusieurs domaines ou disciplines.
 
Ces laboratoires exercent leurs activités dans trois grands domaines : santé et bien-être des animaux, sécurité sanitaire des aliments (chimie et microbiologie) et santé des végétaux. Ils sont reconnus au niveau international dans leurs différents champs d’expertise: épidémiologie, microbiologie et résistance aux antimicrobiens, toxines et contaminants physicochimiques.
 
Grâce à leurs missions d’expertise, de surveillance épidémiologique, d’alerte et d’assistance scientifique et technique, ils assurent un rôle essentiel dans la connaissance des dangers et par la collecte des données issues des réseaux de laboratoires agréés. Les 600 scientifiques et techniciens de ce réseau de laboratoires se consacrent à des travaux sur l’identification des pathogènes majeurs en santé animale et en santé végétale, au développement de méthodes d’identification des contaminants biologiques, physiques ou chimiques des aliments et de l’eau. 
 
Ces activités de référence et de recherche placent l’Anses au cœur des réseaux d’analyse. Ainsi, l’Agence bénéficie d’un lien direct avec le terrain, essentiel pour ses missions de veille et d’alerte, qui lui donne une réactivité accrue lors de résurgences ou d’émergences sur le territoire de nouveaux pathogènes et contaminants.