Recherches sur la fièvre catarrhale ovine | Anses - Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail

Formulaire de recherche

anses

Agence nationale de sécurité sanitaire
de l’alimentation, de l’environnement
et du travail

L'article a été ajouté à votre bibliothèque

Mis à jour le 30/06/2016

Recherches sur la fièvre catarrhale ovine

Le rôle de l'Anses

Mots-clés : Fièvre catarrhale ovine (FCO), Bluetongue, Maladies animales, Santé animale

L’émergence en Europe, en 2006, des sérotypes 8 et 1 de la fièvre catarrhale ovine (FCO), maladie virale qui comprend un nombre élevé de sérotypes, a posé le problème de leur identification et des moyens de lutte. L’Anses travaille sur de nombreux projets de recherche à court, moyen et long terme, destinés à répondre le plus rapidement et de la manière la plus adaptée possible aux besoins du terrain.

Recherches en cours

Ces recherches sont menées en partenariat avec d'autres instituts de recherche français et étrangers mais également en collaboration avec les services de l'Etat ainsi que des organismes et fédérations professionnelles. Les scientifiques de l’équipe « Physiopathologie des orbivirus » de l’unité mixte de recherche Anses/INRA/ENVA conduisent, en particulier, des travaux portant notamment sur :

  • l’évaluation de la diversité génétique des souches présentes dans le bassin méditerranéen et la comparaison avec celle de souches non européennes (épidémiologie moléculaire),
  • le développement des outils de diagnostic moléculaire,
  • l’évaluation des niveaux de protection obtenus à l’aide de vaccins recombinants (adénovirus) mais aussi vaccins ISCOM et vaccin pseudo-particules,
  • la mise au point d’une stratégie innovante de production de principes immunisants multivalents permettant d’induire simultanément une protection contre plusieurs sérotypes tout en permettant de différencier les animaux vaccinés des animaux infectés,
  • la poursuite des travaux sur la pathogénie de l’infection en focalisant son action sur la caractérisation des propriétés des protéines non structurales et leur rôle dans l’immunité innée.