Formulaire de recherche

anses

Agence nationale de sécurité sanitaire
de l’alimentation, de l’environnement
et du travail


    
        
                

			

  
    
    
    

Mis à jour le 05/02/2013

Séminaire "Surveillance de la qualité sanitaire des aliments" - 22 novembre 2012

Organisé par : Anses

22/11/2012

Lieu : Siège de l'Anses

Public : Ouvert à tous

Séminaire "Surveillance de la qualité sanitaire des aliments" - 22 novembre 2012

Afin d'apporter aux acteurs de la filière agro-alimentaire certaines connaissances scientifiques qui les aideront à mettre en application la réglementation européenne relative à l'hygiène des aliments (le « paquet hygiène »), l'Anses organise un cycle de séminaires sur la période 2009-2012. Il a un double objectif : permettre aux professionnels de répondre aux exigences du « paquet hygiène », mais aussi faciliter le partage d'expériences en matière de guides de bonnes pratiques d'hygiène et d'élaboration des plans de maîtrise sanitaire (GBPH, HACCP, traçabilité, gestion).
 
Le dernier séminaire de ce cycle traitera de la surveillance de la qualité sanitaire des aliments. La première partie permettra de faire le point sur les différents systèmes de veille et de surveillance. Les exposés aborderont l'alerte et le contrôle sanitaire, tout en conservant la santé du consommateur comme fil conducteur. Les problématiques de qualité et de coût du plan d'échantillonnage, ainsi que les méthodes d'analyse mises en œuvre, seront également abordées.
La seconde partie s'intéressera à la surveillance et aux actions correctives en entreprise. Des professionnels issus de différentes filières partageront leurs expériences.
 
Ce séminaire se tiendra le 22 novembre 2012 à Maisons-Alfort, au siège de l'Anses.

Contexte
En 2002, une nouvelle réglementation européenne ayant pour objectif de garantir la sécurité et la salubrité des aliments est mise en application. Le règlement n°178/2002 en constitue le socle. Il s'étoffe, jusqu'en 2005, de textes complémentaires qui s'adressent tant aux professionnels qu'aux services de contrôle (« paquet hygiène »). Ces textes modifient en profondeur l'approche de la sécurité sanitaire et de la salubrité des aliments. En effet, c'est le fournisseur de l'aliment qui doit dorénavant s'assurer que le produit n'est ni préjudiciable à la santé ni impropre à la consommation. L'obligation de moyens devient une obligation de résultats.