Formulaire de recherche

anses

Agence nationale de sécurité sanitaire
de l’alimentation, de l’environnement
et du travail

L'article a été ajouté à votre bibliothèque

Mis à jour le 25/09/2018

Vers un portail des bases de données sur les propriétés des pesticides

Inventaire des bases de données des propriétés physico-chimiques, toxicologiques et écotoxicologiques des pesticides

Mots-clés : Pesticides

En mars 2008, dans le cadre de son premier plan d’action (2006-2008), l’Observatoire des Résidus de Pesticides a confié à un groupe d’experts pluridisciplinaire les travaux préliminaires nécessaires à la mise à disposition d’une base de données des propriétés physico-chimiques, toxicologiques et écotoxicologiques des pesticides. Ces travaux ont abouti, en octobre 2010, à la publication du rapport « Portail des bases de données des propriétés des pesticides - Expression des besoins ».

Les bases de données de propriétés physicochimiques, environnementales, écotoxicologiques ou toxicologiques de substances actives sont très nombreuses. Elles présentent une très grande diversité dans la gamme des substances actives et des propriétés couvertes. La coexistence de nombreuses bases de données disperse les informations et rend difficile la recherche d’un utilisateur désirant s’informer sur les propriétés des pesticides. La possibilité de consulter toutes ces bases à partir d’une unique interface permettrait de faciliter ces recherches.

Dans ce contexte, en mars 2008, et dans le cadre de son premier plan d’action (2006-2008), l’Observatoire des Résidus de Pesticides a confié à un groupe d’experts pluridisciplinaire les travaux préliminaires nécessaires à la mise à disposition d’une base de données des propriétés physico-chimiques, toxicologiques et écotoxicologiques des pesticides. Ces travaux ont abouti, en octobre 2010, à la publication du rapport « Portail des bases de données des propriétés des pesticides - Expression des besoins ».

Ces travaux poursuivaient deux objectifs :

  • réaliser un état des lieux des bases de données existantes ; 
  • élaborer l’expression des besoins pour un portail des bases de données de propriétés des pesticides.

Il s’agissait de faciliter l’accès à ces bases, au travers la création d’une page portail.

Ces travaux se sont déroulés en trois phases successives :

  • la recherche et l’analyse des bases de données sur les propriétés physico-chimiques, toxicologiques et écotoxicologiques de pesticides ;
  • l’identification des besoins par le groupe d’experts ;
  • l’identification des besoins par voie d'enquête.

Résultats et recommandations

L'enquête menée auprès des utilisateurs potentiels du futur site portail a permis de définir un certain nombre d'attentes vis-à-vis de ce portail et d’en préciser les spécifications. Il apparaît dans un premier temps que l'accès aux liens vers les données doit pouvoir se faire de différentes manières afin de couvrir la gamme des attentes recueillies : entrée par substance active, par produit commercial, par maladie, par insecte à gérer. Ces dernières entrées permettraient de répondre aux besoins classiques des agriculteurs qui sont familiers des noms commerciaux plutôt que des substances actives les composant, ainsi qu'au besoin de personnes souhaitant savoir quels produits utiliser pour faire face à un problème phytosanitaire particulier. Cette approche nécessite de faire appel à des collaborations étroites entre détenteurs de bases de données permettant cette multiplicité des entrées.

Les travaux réalisés ont également permis d'identifier la population d'utilisateurs type qui pourrait pleinement bénéficier des informations mises à disposition à travers d’un site portail. Ces travaux ont montré que le site portail couvrait un large panel d'utilisateurs potentiels, depuis les experts de la thématique jusqu'au citoyen souhaitant acquérir des informations générales sur les pesticides mais n'étant pas familier du type de données disponibles dans les bases. Ce constat a conduit le groupe d’experts à recommander une traduction, en termes simples et compréhensibles des données des bases, y compris l'établissement d'un texte court résumant les principales caractéristiques de chacune des substances actives listées.

Enfin, les travaux ont confirmé que la forme la plus intéressante pour le portail envisagé est bien une collection de liens hypertextes directs vers les données plutôt que la constitution d'une nouvelle base de données qui s'appuierait sur l'existant. Le développement d'un site portail de qualité nécessitera immanquablement des ajustements de la part des administrateurs des différentes bases de données afin de permettre un accès pertinent et aisé aux données individuelles.