Formulaire de recherche

anses

Agence nationale de sécurité sanitaire
de l’alimentation, de l’environnement
et du travail

Maladie professionnelle

La démarche "d'émergence" du Réseau national de vigilance et de prévention des pathologies professionnelles

Détecter, expertiser et prendre en compte de façon précoce de nouvelles pathologies professionnelles

Mis à jour le 04/10/2016

Mots-clés : RNV3P (Réseau national de vigilance et de prévention des pathologies professionnelles), Pathologie professionnelle, Maladie professionnelle

Le Réseau national de vigilance et de prévention des pathologies professionnelles (rnv3p), coordonné par l’Anses, a regroupé progressivement depuis 2001, les 32 centres de consultation de pathologie professionnelle (CCPP) de France métropolitaine et un échantillon de neuf services de santé au travail (SST). Ce réseau a pour vocation de rassembler les données de chaque consultation au sein d’une base de données nationale sur les pathologies professionnelles (données démographiques du patient, pathologies, expositions, secteurs d’activité, professions). Les données collectées sont utilisées pour produire des connaissances et à des fins de vigilance (détection d’événements nouveaux, inhabituels ou graves) et de prévention des pathologies professionnelles. Le rnv3p consacre son rapport scientifique 2013 à la problématique de la détection de pathologies professionnelles émergentes. Ainsi, il présente sa démarche innovante « d’émergence », répertorie plusieurs signaux ainsi détectés, et leur prise en charge, ainsi que les partenariats européens conduits autour de cette thématique des nouvelles pathologies professionnelles qui dépasse les frontières de l’hexagone.

Les objectifs principaux du rnv3p sont de repérer et décrire les situations professionnelles à risque sanitaire en France et de rechercher des étiologies nouvelles et des risques émergents. Le rnv3p est le premier réseau de cliniciens à s’être positionné au niveau international sur la problématique de l’identification précoce de nouvelles pathologies professionnelles.

Pour cela, le rnv3p, coordonné par l’Anses, s’appuie sur ses partenaires nationaux pour lesquels la détection de nouvelles pathologies professionnelles représente également un enjeu important (hôpitaux, universités, SST, Caisse nationale d’assurance maladie des travailleurs salariés, Institut de veille sanitaire). Afin de développer cette identification précoce des pathologies professionnelles, un groupe de travail dénommé « Emergence » a été créé au sein du réseau. Le rnv3p a ainsi mis en place une démarche « d’émergence » qui vise à détecter, expertiser et prendre en compte de façon précoce de nouvelles pathologies professionnelles.

En effet, l’un des enjeux majeurs du réseau consiste à doter le rnv3p d’outils lui permettant de mettre spontanément en lumière des éléments relatifs à la survenue de nouvelles pathologies professionnelles, qui peuvent ne concerner à ce jour que quelques cas, mais représenter un signal sanitaire à prendre en compte.

 

La démarche "d’émergence"

La démarche "d'émergence" mise en place vise à détecter, expertiser et prendre en compte de façon précoce de nouvelles pathologies professionnelles potentielles. Ces dernières sont définies comme :

  • de nouveaux couples {pathologie x exposition} (comme par exemple des cas de lymphomes non hodgkiniens chez des soudeurs dont l’attribution à une exposition particulière au dichlorométhane est aujourd’hui discutée),
  • ou des couples {pathologie x exposition} déjà connus mais détectés dans un nouveau métier ou un nouveau secteur d’activité (comme par exemple des cas d’asthmes liés de façon certaine à un type particulier de moisissure auquel sont exposés les employés de maintenance des distributeurs de café).

 

Il s’agit d’une démarche en trois étapes :

  • Etape 1 : La détection, dont l’enjeu est de repérer et prendre en compte de façon précoce des informations (« signaux ») relatives à la mise en évidence de pathologies professionnelles inconnues ou non décrites au préalable pour un secteur d’activité ou un métier. Cette phase de détection s’appuie à la fois sur une démarche proactive de signalements volontaires directs et argumentés par les centres de consultation de pathologie professionnelle (« émergence clinique ») et sur l’usage de méthodes dites de fouille de données, recherchant ces nouveaux couples au sein de la base de données du rnv3p (« émergence statistique »). Lors de signalements externes au rnv3p (collaborations internationales, littérature scientifique, etc.), des requêtes sont réalisées au sein de sa base afin de rechercher des cas similaires.
  • Etape 2 : L’expertise de ces signaux par les membres du groupe de travail « Emergence ».
  • Etape 3 : Les actions à entreprendre sontstandardisées selon un algorithme prenant en compte le nombre de cas, la gravité de chacun d’entre eux et leur imputabilité à l’agent ou la situation professionnelle considérée. Ces actions peuvent aller de recommandations de mesures préventives à des signalements faits aux autorités compétentes pour engager des mesures de gestion réglementaires.

 

Perspectives de la démarche

L’émergence telle qu’elle est définie dans ce rapport scientifique n’est qu’un des aspects de la vigilance en santé au travail développé au sein du réseau. En termes de santé publique, il est également important, non seulement de tenter de décrire des tendances temporelles des pathologies observées, mais aussi de décrire les nombreuses situations professionnelles à risque pour lesquelles le rnv3p est une source d’information inestimable. En effet, dans une démarche de vigilance, le rnv3p peut permettre de mieux identifier des risques non encore débattus ou insuffisamment connus.

Il est important que les médecins soient informés de la possibilité d’adresser leurs patients aux centres de consultation de pathologie professionnelle pour un avis spécialisé lorsqu’un lien avec le travail est suspecté, et ce quel que soit le type de pathologie. Au-delà de l’aide au diagnostic et à la reconnaissance de pathologies professionnelles connues, les centres de consultation de pathologie professionnelle sont des interlocuteurs privilégiés pour la détection de pathologies « émergentes » en santé-travail. 

L'article a été ajouté à votre bibliothèque