Formulaire de recherche

anses

Agence nationale de sécurité sanitaire
de l’alimentation, de l’environnement
et du travail

Charançon rouge

Le charançon rouge du palmier

Publié le 20/12/2018

Mots-clés : Charançon rouge, Palmiers

Qu’est-ce que le charançon rouge ?

Le charançon rouge du palmier (Rhynchophorus ferrugineus) est un coléoptère particulièrement dangereux pour les palmiers. Originaire d’Asie du Sud et du Sud-Est, il est présent dans plus de 60 pays où il menace les palmiers dattiers, les palmiers d'ornement, ainsi que les cocotiers.

Présent en France depuis 2006, il a d’abord été détecté en Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et est désormais installé dans les régions Occitanie et Corse.

Le charançon rouge se développe à l’intérieur du stipe (équivalent du tronc), et entraîne la chute des palmes, puis la mort de l’arbre. La détection du charançon rouge dans un palmier a souvent lieu très tardivement, ce qui constitue un problème majeur dans la lutte contre ce ravageur.

Une fois que le charançon rouge est installé, le palmier attaqué meurt au bout de 2 à 5 ans. En France, les espèces particulièrement menacées sont le Palmier dattier (Phoenix dactylifera) et le Palmier des Canaries (Phoenix canariensis).

Constituant une menace au niveau mondial, un plan d'action international a été mis en place notamment par la FAO pour empêcher la progression du charançon rouge du palmier. En France, le charançon rouge du palmier est classé comme danger sanitaire de catégorie 1 et fait l’objet à ce titre d’une stratégie de lutte obligatoire depuis 2010. Cette stratégie repose sur trois éléments clés :

  • une surveillance et une détection précoce de la présence du ravageur,
  • la destruction du végétal contaminé ou de sa partie infestée,
  • des traitements préventifs autour des palmiers infestés afin d'éviter toute dissémination de l'insecte.

 

Le travail de l’Anses sur le charançon rouge 

L’Anses a travaillé à plusieurs reprises sur la lutte contre le charançon rouge du palmier, notamment en évaluant les solutions de traitements des palmiers. Elle a également réalisé une expertise afin d’optimiser les stratégies de lutte contre le charançon rouge.

L'article a été ajouté à votre bibliothèque