Formulaire de recherche

anses

Agence nationale de sécurité sanitaire
de l’alimentation, de l’environnement
et du travail

AntibioActu Publié le 06/11/2018

L’Anses-ANMV assure depuis plusieurs années une veille technique et règlementaire sur les sujets relatifs à l’antibiorésistance. La  mise en ligne de cette veille règlementaire a en particulier pour objectif d’ informer rapidement sur les débats, prises de positions, rapports publiés aux niveaux européen et international. Suivez le lien...

Lire la suite
Audit de certification ISO 9001 à l'ANMV Publié le 16/10/2018

Certifiée selon l’ISO 9001 depuis septembre 2013, l’ANMV a été de nouveau auditée par un auditeur de l’AFAQ AFNOR le 11 octobre 2018.  Comme chaque année, aucune non-conformité n’a été relevée et plusieurs points forts ont été identifiés. 

Avec cet audit, l’ANMV clôt son second cycle de certification (cycle de 3 ans). Le périmètre de certification de l’ANMV est maintenu  comme tel :

APPORTER UNE EXPERTISE SCIENTIFIQUE EN MATIÈRE DE MÉDICAMENTS VÉTÉRINAIRES SELON LES PRESCRIPTIONS DE LA NORME NF X 50 110,

AUTORISER LES MÉDICAMENTS VÉTÉRINAIRES ET LES ÉTABLISSEMENTS PHARMACEUTIQUES VÉTÉRINAIRES ET CONTRÔLER LES MÉDICAMENTS VÉTÉRINAIRES MIS SUR LE MARCHÉ,

FOURNIR À L’INTERNATIONAL UNE EXPERTISE ET UNE AIDE AU DÉVELOPPEMENT DANS LE DOMAINE DE LA GOUVERNANCE DU MÉDICAMENT VÉTÉRINAIRE.

Lire la suite
Coopération entre l'ANMV et la Chine Publié le 10/10/2018

L’ANMV a développé depuis sa création une politique à l’international notamment dans le cadre de son mandat de centre collaborateur de l’OIE (Organisation mondiale de la santé animale) pour le médicament vétérinaire.

Toutefois son activité à l’international ne se limite pas à ce mandat de l’OIE. L’ANMV a ainsi établi des relations étroites avec un certain nombre d’autorités compétentes étrangères dans le domaine du médicament vétérinaire par la mise en œuvre d’accords de coopération notamment avec la Chine, la Thaïlande ou encore l’Ukraine.

Ainsi l’ANMV a signé en novembre 2010 un accord de coopération avec son homologue chinois l’IVDC pour 5 ans. Durant ces 5 années, l’IVDC estime avoir tiré un grand bénéfice de cette coopération. Fort de ce succès, l’accord a été renouvelé en novembre 2015 pour une nouvelle période de 5 ans en identifiant un certain nombre de thématiques prioritaires telles que la lutte contre l’antibiorésistance et le contrôle de la qualité des vaccins.

Ainsi, depuis le début de la coopération en 2010 : 42 experts de l’IVDC ont été formés à l’ANMV et dans des laboratoires de l’Anses et 14 experts de l’ANMV se sont rendus à l’IVDC pour organiser des séminaires et sessions de formation.

Dans ce contexte, l’IVDC a invité le Directeur de l’ANMV à l’inauguration officielle par le vice-ministre de l’agriculture du 7ème congrès chinois du médicament vétérinaire à Wuhan (Hubei) et à faire une intervention au cours du forum international de la santé animale qui a lieu en marge du congrès sur la stratégie internationale de l’OMS, l’OIE et la FAO en matière de lutte contre la résistance aux antibiotiques avec comme illustration la présentation du plan d’action national français. Cela a été l’opportunité de valoriser les bons résultats français obtenus dans le secteur et de présenter l’expérience française en matière de collaboration efficiente ente les vétérinaires, les éleveurs et l’industrie pharmaceutique vétérinaire.

Lire la suite
Arrivée de Sophie Barreteau à l'ANMV Publié le 26/09/2018

Sophie BARRETEAU est arrivée lundi 24 septembre à l’ANMV en tant que Chef du Département autorisation de mise sur le marché.

Titulaire d’un doctorat en biologie, Sophie Barreteau travaille depuis 20 ans dans l’industrie pharmaceutique vétérinaire. Elle a débuté sa carrière en 1998 chez Intervet International aux Pays Bas (aujourd’hui Merck Animal Health). Elle a rejoint le centre de R&D français de l’entreprise, en qualité de Chargée d’études précliniques/cliniques où elle a mis en œuvre les études pivots nécessaires à l’obtention d’AMM. 
En 2007, elle est devenue Chef de projets R&D Global. Elle planifiait et supervisait le développement de candidats médicaments jusqu’à leur commercialisation. En parallèle, elle a développé une double compétence en Assurance Qualité en devenant auditeur qualité (audits internes et externes). 
En 2013, Sophie Barreteau a été Consultante senior en financement de la R&D pour des entreprises du domaine de la santé (dispositifs médicaux, pharmaceutiques).
Elle a ensuite rejoint VitamFero en 2016 pour prendre en charge les activités de recherche en tant que Directrice de la recherche puis en 2017 a été nommée Directrice management des projets R&D et Affaires Réglementaires.
 

Lire la suite
L'ANMV présente au SPACE Publié le 25/09/2018

Le Salon des productions agricoles (SPACE) s'est tenu à Rennes du 11 au 14 septembre 2018. Lors de l’après-midi dédié aux « Actualités en santé animale, bien-être des animaux et sécurité sanitaire des aliments », l’ANMV a réalisé une présentation sur le recours aux huiles essentielles en médecine vétérinaire chez les animaux, avec une attention particulière portée aux risques liés à leur utilisation. Cette présentation s’est effectuée dans le contexte actuel de lutte contre l’antibiorésistance, de recherche d’alternatives aux antibiotiques et de demande croissante des vétérinaires et des éleveurs concernant l’utilisation des huiles essentielles en toute légalité.
 
La première partie s’est focalisée sur la complexité et la variabilité de la composition des huiles essentielles et sur les risques associés, y compris les risques toxiques. 
 
Ensuite, l’ANMV a rappelé que : 
- tout produit présenté avec une allégation thérapeutique doit être considéré comme un médicament vétérinaire et donc disposer d’une AMM, 
- toute substance active présente dans un produit considéré comme un médicament et destiné aux animaux de rente doit posséder un statut LMR (limite maximale de résidus), 
- l’absence de LMR pour la plupart des plantes/huiles essentielles présentant une utilité en médecine vétérinaire est à ce jour un obstacle majeur à l’obtention d’AMM pour les médicaments à base de plantes destinés à des animaux de rente.
L'absence de LMR et l'absence d'AMM pour ces produits à base de plantes utilisés comme médicaments vétérinaires signifient que l'on ne dispose aujourd'hui d'aucune garantie en termes de qualité, de sécurité et d'efficacité de ces produits. 
 
Enfin, l’ANMV a présenté les actions mises en place pour promouvoir et faciliter le dépôt de dossiers de demandes d’autorisation de médicaments vétérinaires à base de plantes comme l’autosaisine et la rencontre avec l’EMA (Agence européenne du médicament) sur la problématique des LMR. Le projet de préparation d’une note à la Commission européenne pour faire évoluer la réglementation européenne suite aux enquêtes menées au niveau européen a également été citée.

Lire la suite
Mise à jour de la liste positive Publié le 20/09/2018

La liste des médicaments pour les groupements agréés d'éleveurs, dite "liste positive", a été mise à jour par arrêté du 6 septembre 2018. Voir la version consolidée (pdf). 

Lire la suite
L'Anses-ANMV a réalisé une étude sur les effets indésirables des antiparasitaires chez les animaux de rente Publié le 08/08/2018

Une étude rétrospective de pharmacovigilance a été réalisée sur les effets indésirables déclarés en France après administration de médicaments antiparasitaires chez les animaux de rente entre 2007 et 2017 à partir des cas enregistrés par l’Agence nationale du médicament vétérinaire.

Sur cette période, 8365 déclarations spontanées impliquant des animaux de rente et dont le rôle d’au moins un médicament ne pouvait pas être exclu ont été enregistrées dont 990 concernaient un médicament antiparasitaire (API ou APE).

La grande majorité de ces déclarations concerne un événement indésirable survenu chez les bovins (607 déclarations) suivie par les chevaux (143 déclarations) puis les ovins (131 déclarations), enfin les volailles, les caprins et les porcins avec respectivement 61, 30 et 18 déclarations. Parmi ces 990 déclarations, 684 étaient graves, 854 concernent des effets indésirables, 135 des défauts d’efficacité et 1 un problème de résidus malgré le respect du temps d’attente.

 

Article à lire dans Le Point Vétérinaire / Juillet-Août 2018 / N° 387

Auteur de l'étude

Eric Fresnay,

Département Pharmacovigilance, Anses-ANMV, 8 rue Claude Bourgelat, CS 70611, 35306 Fougères Cedex 

Lire la suite
Brexit Publié le 22/06/2018

Le CMDv a publié sur son site internet une mise à jour de la liste des questions/réponses relatives à la sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne. Suivre le lien ...

Lire la suite
Guide des Bonnes Pratiques de Publicité Publié le 27/04/2018

Une nouvelle version du guide des Bonnes Pratiques de Publicité vient de faire l’objet d’une publication (version 4). Les modifications apportées sont essentiellement des précisions ou des reformulations de commentaires ou de recommandations (listées en page 5 du document). Voir le guide.

Lire la suite
Demande d’avis en vue de la libération d’un lot particulier d’un médicament vétérinaire destiné au marché français : fin de la phase pilote Publié le 16/03/2018

En septembre 2017, afin de faciliter la prise en charge des demandes d’avis en vue de la libération d’un lot particulier de produit fini destiné au marché français (ou libération exceptionnelle de lot), une procédure a été décrite sur le site internet de l’Anses. Cette procédure a été suivie pendant une phase pilote de 6 mois.

La phase pilote ayant donné satisfaction, toute demande d’avis en vue de la libération d’un lot particulier d’un médicament vétérinaire doit se faire selon cette procédure présentée sur le site de l’Anses :

https://www.anses.fr/fr/content/demande-davis-en-vue-de-la-lib%C3%A9ration-dun-lot-particulier-destin%C3%A9-au-march%C3%A9-fran%C3%A7ais)

Lire la suite