Formulaire de recherche

anses

Agence nationale de sécurité sanitaire
de l’alimentation, de l’environnement
et du travail

Formulaire de recherche

Le réseau Résavip

Résavip est le réseau national de surveillance des virus influenza porcins (VIP). Il a été créé en février 2011 suite à un accord entre la Direction générale de l’alimentation (DGAl) et les représentants de la filière porcine, en concertation avec l’Anses.

L’objectif de Résavip est d’approcher la diversité et la dynamique des virus influenza A circulant chez le porc en France métropolitaine. Les VIP étant à potentiel zoonotique, voire pandémique, l’acquisition de connaissances à leur sujet est d’importance tant au regard de la santé publique que de la santé animale. Une surveillance événementielle (passive) a ainsi été mise en place, basée sur la notification de suspicions cliniques de grippe en élevage porcin et l’identification des virus par analyses de laboratoire. Cette surveillance s'inscrit dans un cadre plus général de suivi des souches de virus influenza A chez l'Homme et les espèces animales, dans le but de mieux comprendre l'épidémiologie et l’évolution de ces virus. 

Résavip a la particularité d’être un réseau de surveillance d’un danger sanitaire non réglementé. Il est  coordonné au niveau régional par un animateur nommé par la DGAl sur proposition de la filière porcine.

Chaque animateur régional gère une base de données régionale ainsi que les kits de prélèvements, en lien avec le Service régional de l’alimentation (SRAl) et l’un des laboratoires d’analyses vétérinaires agréés par la DGAl pour le diagnostic des virus influenza A chez le porc. Il les distribue à des vétérinaires volontaires ayant recueilli l’accord de l’éleveur pour investiguer des suspicions de grippe. L’anonymat des élevages prélevés est préservé. Les échantillons trouvés positifs en analyse de première intention par le laboratoire agréé sont adressés au Laboratoire national de référence Influenza Porcin (LNR-IP), Laboratoire de Ploufragan-Plouzané de l’Anses, aux fins d’identification du sous-type et du lignage d’appartenance des virus détectés.

Ce Laboratoire (LNR-IP/Unité Virologie Immunologie Porcines, en collaboration avec l’Unité Epidémiologie et bien-être porcin) est également chargé de confronter, par des analyses statistiques, les résultats de virologie et les données récoltées en élevage par les vétérinaires, afin de décrire les différentes caractéristiques épidémiologiques associées aux infections détectées. Résavip est animé et coordonné au niveau national par Coop de France. Outre Coop de France, la DGAl et l’Anses, les autres partenaires nationaux sont la Fédération nationale des groupements de défense sanitaire (GDS-France), la Société nationale des groupements techniques vétérinaires (SNGTV) et l’Association française des directeurs et cadres des laboratoires vétérinaires publics d’analyses (Adilva).

La Plateforme d’épidémiosurveillance en santé animale (Plateforme ESA) assure, depuis 2012, un appui scientifique et technique à Résavip, par l’intermédiaire de son Groupe de suivi Virus influenza porcins auquel participent les partenaires nationaux.  

Depuis 2011, Résavip, dispositif de surveillance des VIP tout à fait inédit en Europe, a permis d’augmenter considérablement le nombre annuel d’identifications virales et de progresser dans la connaissance des éléments épidémiologiques liés aux infections grippales en élevage porcin. La fédération des pouvoirs publics, des acteurs de la filière porcine, et des laboratoires d’analyses, de référence et de recherche autour d’un objectif commun a d’ores et déjà révélé l’intérêt d’un tel dispositif pour la surveillance de ces agents pathogènes aux conséquences économiques importantes en élevage porcin et à potentiel zoonotique.

Un bilan de l’activité et des productions de Résavip entre 2011 et 2013 a été publié dans le Bulletin épidémiologique N°63