28/07/2022
Vie quotidienne

Médicaments pour animaux de compagnie : quelles bonnes pratiques ?

Chaque année, de nombreux cas d’accidents liés à de mauvaises pratiques de conservation et d’utilisation des médicaments vétérinaires sont enregistrés. En France, en 2020, plus de 400 personnes en ont été victimes. Si les cas rapportés sont généralement bénins, des intoxications plus graves sont susceptibles de survenir, en particulier chez les jeunes enfants.

Parmi les accidents rapportés, on observe principalement des projections cutanées et des contacts involontaires cutanés avec des médicaments pour animaux, notamment lors d’application de pipettes antiparasitaires. D’autres accidents sont dus à des confusions entre des médicaments vétérinaires en flacon et des collyres ophtalmiques destinés aux humains ou des inversions entre les comprimés du propriétaire et ceux de l’animal. Enfin, certains signalements concernent des ingestions accidentelles de médicaments mal rangés ou cachés dans un aliment.

Les bonnes pratiques de conservation des médicaments vétérinaires à la maison

Choisir avec attention le lieu de stockage

  • Regrouper tous les médicaments destinés à mon animal dans un seul endroit de la maison, distinct de celui où les médicaments de la famille sont conservés.
  • Privilégier un endroit à l’abri de la lumière, de l’humidité et de la chaleur. Si le médicament doit être conservé au réfrigérateur, le ranger dans une boîte clairement identifiée, au nom de l’animal par exemple.
  • Choisir un endroit hors de portée des enfants, de préférence fermé à clef.

Conserver les médicaments

  • Dans leur contenant d’origine,
  • Accompagnés de leur notice et des ordonnances correspondantes lorsque le médicament a été prescrit par le vétérinaire.

Respect des précautions d’usage

Si un médicament nécessite une préparation avant son administration

  • Éviter de le faire trop à l’avance, et ne préparer que la dose nécessaire.
  • Étiqueter le contenant utilisé, en indiquant le nom du médicament et sa date de préparation.

Lors de l’administration

  • Lire au préalable la notice et les précautions d’emploi.
  • Respecter scrupuleusement les consignes données par le vétérinaire, le pharmacien ou le professionnel qui l’a vendu : moment de la journée, nombre de fois, voie d’administration,
  • Administrer les médicaments en l’absence d’enfants ou d’autres animaux à proximité.

Après les avoir administrés

  • Se laver les mains,
  • Si le médicament a été appliqué sur la peau de l’animal, respecter le délai conseillé avant de le caresser à nouveau et en informer les autres membres de la famille, en particulier les enfants.

En fin de traitement

Conservation et réutilisation

  • Réutiliser le médicament seulement si le vétérinaire ou le professionnel qui l’a vendu l’a clairement indiqué,
  • Ne donner en aucun cas un médicament vétérinaire sur prescription à un animal autre que celui à qui il est destiné.

Ne pas conserver les médicaments si :

  • Ils ont été prescrits pour une maladie précise et pour une durée limitée,
  • La durée après ouverture, ou la date de péremption est dépassée,
  • Ils ne sont plus utilisés ou que l’on ne sait plus à quoi ils servent.

EN CAS D’INCIDENT ET MÊME EN L’ABSENCE DE SYMPTÔMES

Consulter la notice du médicament afin de connaître la marche à suivre.

Si des symptômes apparaissent et persistent, appeler un médecin ou un centre antipoison. En cas d’ingestion d’un médicament pouvant altérer l’état de vigilance, ne pas prendre le volant, et si cela s’avère nécessaire, se faire conduire aux urgences par une tierce personne.

Recueillir le plus d’informations possibles sur le médicament (emballages et notice) afin de les communiquer au personnel soignant.