Formulaire de recherche

anses

Agence nationale de sécurité sanitaire
de l’alimentation, de l’environnement
et du travail

L'article a été ajouté à votre bibliothèque

Mis à jour le 17/03/2020

Insectes & santé des végétaux

Préserver la diversité des espèces végétales et les cultures

Mots-clés : Insectes, Santé végétale, Charançon rouge, Xylella Fastidiosa

Certains insectes sont indispensables pour les végétaux et d’autres peuvent nuire à leur santé et détruire les jardins, les forêts, le bois et les cultures. Au vu des changements climatiques et de l’augmentation des échanges commerciaux internationaux, il est indispensable d’identifier et de gérer la multitude de nouveaux insectes qui sont susceptibles de s’installer sur notre territoire. L’Anses est Laboratoire national de référence pour l’identification des insectes nuisibles. Aperçu des travaux.

Chaque année, 3 à 4 nouvelles espèces d’insectes sont détectées en France et plus de 20 espèces en Europe. On distingue deux catégories d’insectes nuisibles à la santé des végétaux : les insectes ravageurs et les insectes vecteurs de maladies. En effet, certains insectes portent directement atteinte aux végétaux. D’autres sont porteurs de maladies destructrices et les disséminent de végétaux en végétaux.

 

Insectes ravageurs des végétaux

Certains insectes s’abritent dans les végétaux, s’y nourrissent et peuvent directement les infecter. Par exemple, le charançon rouge est un insecte ravageur.

Parmi les insectes ravageurs, on retrouve également les chenilles processionnaires. Ces insectes, présents dans plusieurs régions de France, affaiblissent les arbres.

Insectes vecteurs de maladies des végétaux

D’autres insectes ont un rôle de vecteur et transmettent des maladies destructrices comme Xyllela Fastidiosa, une bactérie transmise par des insectes du type cercope des prés.

Le nématode du pin est un ver microscopique véhiculé par un insecte coléoptère. Un seul insecte peut transporter plusieurs centaines de larves du nématode. L’insecte est déjà présent dans les forêts de pins maritimes dans la région des Landes et représente ainsi un facteur de risque de dissémination du nématode. La maladie du huanglongbing qui menace les cultures d’agrumes est également transmise pas des insectes : des psylles Diaphorina citri et Trioza erytreae. L’un deux est déjà présent au Portugal et en Espagne et pourrait disséminer la maladie sur le territoire européen.

Laboratoire de référence aux niveaux national et européen

L’Anses est laboratoire de référence aux niveaux national et européen pour l’identification des insectes ravageurs. A ce titre, elle analyse les insectes interceptés sur lieux de transports et de ventes des végétaux avant qu’ils ne se propagent. Chaque année, plus de 2000 échantillons sont analysés. Le laboratoire dispose notamment d’une insectotèque qui rassemble des milliers d’insectes de référence utilisés pour l’identification.