Formulaire de recherche

anses

Agence nationale de sécurité sanitaire
de l’alimentation, de l’environnement
et du travail

Un été sans souci

Depuis plusieurs années, l’Anses est partenaire de l’opération « Un été sans souci » pilotée par la Direction générale de la Santé. Cette année, l'Agence vous propose une sélection de recommandations pour prévenir les risques propres à la période estivale : non-respect de la chaîne du froid, piqûres de moustiques, protection des animaux en cas de fortes chaleurs, etc.

Pour protéger la santé de tous et passer un été sans souci, retrouvez sur cette page l'ensemble de nos conseils qui seront également diffusés sur nos réseaux sociaux tout au long de l’été.


SOMMAIRE

#1 Alimentation : toutes nos astuces pour limiter les risques d’intoxication

  • Respecter la chaîne du froid
  • Profiter des barbecues en toute sécurité
  • Poisson cru, poisson cuit : comment le conserver et le consommer ?
  • Consommation des œufs : vrai ou faux ?
  • Dix gestes simples pour prévenir les risques microbiologiques dans votre cuisine

 

#2 En soirée, attention aux excès !

  • Boissons énergisantes et alcool, un mauvais cocktail
  • Inhalation de protoxyde d’azote : un gaz hilarant, pas si marrant

 

#3 En promenade, en randonnée ou même dans son jardin : soyons vigilants

  • Moustique tigre : quelques gestes simples suffisent pour limiter sa propagation
  • Piqûres de tiques : comment se protéger ?
  • Cueillette de plantes comestibles : gare aux confusions !
  • Chenilles processionnaires : attention aux poils urticants
  • Entretien des piscines et spas : comment éviter les accidents ?

 

#4 Fortes chaleurs : tous nos conseils pour s'en protéger 


#1 Alimentation : toutes nos astuces pour limiter les risques d’intoxication 

  • Respecter la chaîne du froid

Garder les aliments à basse température permet de ralentir la croissance des micro-organismes et de limiter la survenue de toxi-infections alimentaires, tout en préservant les qualités nutritionnelles et organoleptiques des aliments. Recommandations de l’Anses pour garantir la chaîne du froid en continu, notamment en période de fortes chaleurs.

➡ En savoir plus

  • Profiter des barbecues en toute sécurité

Les beaux jours voient traditionnellement le retour des barbecues dans les jardins. Mais l’utilisation de barbecue pour la cuisson de viandes nécessite une certaine prudence. En effet, d’une part la cuisson d’aliments à des températures élevées, en particulier en contact direct avec la flamme, conduit à la formation en surface de composés chimiques dont certains ont des propriétés cancérigènes. D’autre part, l’Anses observe une recrudescence des cas d’infections alimentaires pendant l’été, pouvant être dus à une mauvaise cuisson sur les barbecues.

➡ En savoir plus

yes Notre infographie

  • Poisson cru, poisson cuit : comment le conserver et le consommer ?

Le poisson possède des qualités nutritionnelles précieuses qui en font un invité de choix des menus de toute la famille. Pourquoi manger du poisson, comment le stocker, le consommer ou encore le cuisiner pour profiter de ses bienfaits nutritionnels sans vous intoxiquer ? On vous explique tout.

➡ En savoir plus

yes Notre infographie

  • Consommation des œufs : vrai ou faux ?

L’œuf fait partie des aliments de base de notre alimentation. Pas très cher et facile à cuisiner, il possède également une excellente qualité nutritionnelle. Mais l’œuf est aussi un produit périssable qu'il faut surveiller de près pour ne pas être victime d'une intoxication alimentaire.

yes Notre infographie

Le saviez-vous ?

Les oeufs ne doivent en aucun cas être lavés avant d'être stockés.

 
  • Dix gestes simples pour prévenir les risques microbiologiques dans votre cuisine

La prévention et la maîtrise des contaminations tout au long de la chaîne alimentaire ont contribué à une amélioration significative de la qualité microbiologique des aliments. En 2017, 27% des foyers de toxi-infections d’origine alimentaire déclarés en France sont survenus dans le cadre familial. La méconnaissance des voies d’entrée, des transferts, de la multiplication et de la survie des micro-organismes dans la cuisine est réelle chez les consommateurs. Afin d’aider le consommateur à limiter les risques de contamination à son domicile et plus particulièrement dans sa cuisine, retrouvez nos dix conseils à suivre. 

yes Notre infographie


#2 En soirée, attention aux excès !

  • Boissons énergisantes et alcool : un mauvais cocktail 

Les boissons dites énergisantes regroupent des boissons qui se présentent comme possédant des propriétés stimulantes tant au niveau physique qu’intellectuel. Elles contiennent généralement des ingrédients tels que caféine, taurine, glucuronolactone, vitamines, ou encore des extraits de plantes (guarana, ginseng).

La consommation conjointe de boissons dites énergisantes et d’alcool favorise des situations à risque dues à une surestimation par la personne de ses aptitudes, ce qui peut l’amener à poursuivre sa consommation d’alcool et à augmenter la prise de risques.

➡ En savoir plus 

yes Notre infographie

Le saviez-vous ?

Le terme « boisson énergisante » est un terme marketing à ne pas confondre avec « boisson énergétique » qui répond à un besoin nutritionnel dans le cadre d’une activité intense et qui peut donc être consommée lors d’une activité sportive.

 
  • Inhalation de protoxyde d’azote : un gaz hilarant, pas si marrant

Le protoxyde d’azote est un gaz employé dans le domaine médical pour son action antidouleur. Également utilisé et commercialisé comme gaz propulseur dans les cartouches pour siphons à chantilly, il est accessible à tous librement et à bas coût sur internet et dans le commerce. L’inhalation du protoxyde d’azote, aussi appelé « gaz hilarant » en raison de son effet euphorisant, n’est pas sans risque, des atteintes neurologiques sévères pouvant en résulter. Ces dernières années, une augmentation du nombre d’intoxications, notamment chez les jeunes, a été enregistrée.

Avant que cette pratique ne se développe encore davantage, l’Agence recommande de renforcer la réglementation des cartouches pour siphons à chantilly et d’améliorer l’information des plus jeunes et des professionnels sur les risques neurologiques que son usage peut provoquer.

➡ En savoir plus

yes Notre infographie


#3 En promenade, en randonnée ou même dans son jardin : soyons vigilants

  • Moustique tigre : quelques gestes simples suffisent pour limiter sa propagation

Installé en France depuis 2004 et implanté dans près d’une soixantaine de départements en 2020, le moustique tigre est une espèce invasive pouvant transmettre à l’Homme des maladies comme la dengue, le chikungunya et Zika. Particulièrement résistant et adapté à l'environnement humain, le moustique tigre se développe préférentiellement dans des environnements péri-urbains ainsi que dans des zones urbaines très denses. Il prolifère dans toutes sortes de récipients et réservoirs d’eau artificiels : vases, pots, fûts, bidons, rigoles, avaloirs pluviaux, gouttières, terrasses sur plots, vieux pneus, etc. L’Agence vous donne quelques bonnes pratiques pour prévenir sa prolifération et se protéger des piqûres.

➡ En savoir plus

 

Le saviez-vous ?

Vous pouvez participer à la surveillance du moustique tigre via le site signalement-moustique.anses.fr. Vous permettrez ainsi aux autorités sanitaires de mettre en place des mesures de lutte adaptées à sa propagation sur le territoire.

 

Dans l’arsenal disponible sur le marché pour éviter les piqures d’insectes, notamment de moustiques, l’utilisation de bracelets est très répandue. L’Anses alerte sur les risques de ces bracelets répulsifs, portés par les enfants et les adultes. Des réactions telles que des brûlures à la suite d’un contact accidentel de la peau ou des muqueuses avec les substances chimiques contenues dans ces bracelets ont été enregistrées par les centres antipoison. L’Agence recommande de proscrire le port des bracelets chez les nourrissons et les jeunes enfants.

➡ En savoir plus

  • Piqûres de tiques : comment se protéger ?

Le retour des beaux jours est particulièrement propice aux balades en milieux naturels, notamment en forêt et aux activités dans les jardins. Il est important de rappeler les précautions pour limiter le risque de piqûre de tiques qui sont aussi de saison.

Particulièrement actives au printemps et à l’automne, les tiques restent le plus important vecteur d’agents pathogènes responsables de maladies infectieuses en Europe. Une simple piqûre peut entraîner la transmission de la bactérie responsable de la maladie de Lyme, principale maladie liée aux tiques en France.

➡ En savoir plus

yes Notre infographie

 

Le saviez-vous ?

Contribuez à faire avancer la recherche scientifique en signalant leur présence via l'application Signalement Tique. Pour la télécharger, rendez-vous sur les plateformes AppStore et PlayStore.

 
  • Cueillette de plantes comestibles : gare aux confusions !

Certaines plantes toxiques ressemblent à des plantes comestibles et peuvent être confondues avec ces dernières lors de cueillettes dans la nature mais également dans le jardin ou le potager. La cueillette de plantes pour la consommation n’est pas sans risques et plusieurs cas d’intoxication grave, dont deux décès, ont été signalés. L’Agence délivre quelques conseils pour éviter les risques d’intoxication.

➡ En savoir plus

yes Notre infographie

 

  • Chenilles processionnaires : attention aux poils urticants

Dans les forêts ou au jardin, au printemps et en été, on croise parfois des chenilles se déplaçant en file indienne. Ces chenilles, appelées processionnaires, sont des insectes aux poils urticants, qui peuvent entraîner des réactions inflammatoires parfois graves chez les humains ou les animaux. L’Anses vous rappelle quelques gestes simples pour vous en protéger.

En savoir plus

 

  • Entretien des piscines et spas : comment éviter les accidents ?

Pour profiter des piscines et spas, maintenir une bonne qualité de l'eau est essentiel. Pour ce faire, des produits de désinfection sont souvent utilisés. Quelle que soit leur forme, ils contiennent souvent du chlore, leur utilisation sans précaution n'est donc pas sans danger. Parcourez notre inforgraphie pour savoir comment stocker ces produits et comment les manipuler en toute sécurité.

yes Notre infographie


#4 Fortes chaleurs : tous nos conseils pour s'en protéger

Bien que le soleil ait des effets bénéfiques pour la santé, puisqu’il permet notamment au corps de fabriquer de la vitamine D, il induit également des effets néfastes à court terme (« les coups de soleil ») et à long terme. En effet, la surexposition aux rayonnements ultraviolets, qu’ils soient naturels ou artificiels, constitue un facteur de risque majeur dans le développement des cancers de la peau. Lors de vos activités en extérieur, il est donc indispensable de vous protéger, mais aussi de protéger les personnes les plus sensibles comme les enfants, les personnes âgées. Sans oublier vos animaux de compagnie qui, eux aussi, sont sensibles à la chaleur.

yes Notre infographie