Formulaire de recherche

marianne anses

Activités de recherche du laboratoire d'Hydrologie de Nancy

Le Laboratoire d’Hydrologie de Nancy développe un programme d’études et de recherches sur l’ensemble du cycle de l’eau, de la qualité des eaux brutes utilisées pour la production d’eaux potables et leur traitement et les eaux conditionnées.

Unité Chimie des eaux

 
Produits phytosanitaires :
  • Occurrence et devenir des métabolites de quatre familles de pesticides :

Une thèse a été soutenue en 2020, portant sur l’occurrence et le devenir des métabolites de quatre familles de pesticides (néonicotinoïdes, carbamates, organophosphorés, phénylpyrazoles) dans des ressources en eau potable et les filières de potabilisation. Ces recherches ont été menées en collaboration avec Suez et l’université de Saclay.
En savoir plus sur la thèse

  • Rôle des étangs de barrage dans la dynamique des micropolluants en têtes de bassins versants :

Une thèse est en cours, en partenariat avec l’École nationale supérieure d'agronomie et des industries alimentaires de Nancy. Elle vise à établir le rôle des étangs sur le devenir des pesticides d'origines agricoles et sur la qualité des cours d'eau. Ce travail permet d'évaluer les facteurs de variabilité de la contamination métallique des étangs et le rôle des étangs dans le transfert amont/aval de pesticides.

  • Influence de l’occupation des sols, des ouvrages et des modifications du cours d’eau sur la qualité et le fonctionnement hydrologique et biologique de l’Orne :

Un travail de recherche pour l’Agence de l’eau Rhin-Meuse avec des laboratoires de la zone atelier Moselle étudie l’influence de l’occupation des sols, des ouvrages et des modifications de l’Orne sur la qualité et le fonctionnement hydrologique et biologique de ce cours d’eau.

Composés perfluorés :

À la suite de la campagne nationale sur l’occurrence des composés perfluorés  dans les eaux destinées à la consommation humaine, plusieurs sujets de recherche ont été développés pour caractériser les sources de contamination de cette famille de composés, leur comportement dans des stations de potabilisation et les impacts environnementaux de leur usage dans la maîtrise des feux d’hydrocarbures.

Autres contaminants chimiques :

Une synthèse bibliographique pour l'établissement d'une liste de molécules émergentes d'intérêt est en cours d’élaboration.

  • Les microplastiques dans les eaux conditionnées :

Dans le cadre d’une transversalité au sein de l’Anses, l’unité de chimie des eaux contribue à la détermination d’une méthode de détermination des teneurs en microplastiques dans les eaux conditionnées.

 

Unité Microbiologie des eaux

 
Escherichia coli :

Des travaux de thèse sont menés sur la circulation et le comportement de la bactérie E. coli productrice de Shiga toxines dans des eaux naturelles.

Un projet impliquant différents laboratoires de l’Anses dont le laboratoire d’Hydrologie, visera à caractériser des bactéries E. coli résistantes aux antibiotiques isolées de l’environnement.

Virologie :

L’unité évalue les méthodologies de détection des virus entériques dans les eaux, afin de proposer des protocoles adaptés à leur recherche dans le cadre d’épidémies d’origine hydrique. En 2020, l’unité a initié des travaux de recherches sur SARS-COV-2, dont l’objectif vise à acquérir des données de mesures de la persistance de son pouvoir infectieux dans les milieux hydriques environnementaux.