Formulaire de recherche

marianne anses

Les activités de recherche des laboratoires

Les laboratoires de l’Anses ont pour mission de mener des travaux de recherche sur les agents pathogènes, les zoonoses et les contaminants chimiques connus, émergents ou potentiellement ré-émergents, ainsi que les menaces majeures pour la santé publique vétérinaire, phytosanitaire et humaine.

Les projets de recherche explorent ainsi les caractères de pathogénicité des agents infectieux, les interactions entre les hôtes et les pathogènes, ou entre les matrices alimentaires et les contaminants. Ils génèrent des connaissances qui supportent les méthodologies de la surveillance épidémiologique.

Ces travaux constituent non seulement un levier indispensable au maintien des activités de pointe des laboratoires, en appui de leurs missions de référence et surveillance, mais constituent aussi un élément déterminant de l’expertise de l’Anses pour l’évaluation des risques sanitaires.

Collaborations scientifiques

Afin de garantir l’excellence scientifique et l’efficience des missions qui lui sont confiées aux niveaux national, européen et international, l’Agence développe une stratégie volontariste de partenariat scientifique avec de nombreux acteurs publiques (établissements de recherche, universités, organisations homologues d’autres pays, institutions européennes ou internationales…) ou privés (instituts techniques, fédérations professionnelles…), permettant des rapprochements autour des thèmes scientifiques ciblés sur les priorités sanitaires.

Les partenariats scientifiques développés par les laboratoires de l’Agence visent l’élaboration de programmes de recherche pertinents, sur la base de questions de recherche identifiées au niveau régional, national, européen ou international. Par leurs travaux de recherche, les laboratoires de l’Agence contribuent à nouer des liens privilégiés avec la communauté scientifique internationale dédiée aux thématiques sanitaires. Ces liens visent notamment le développement des échanges sur les évènements sanitaires en cours ou susceptibles de menacer le territoire français.

 

Formation par la recherche

L’accueil d’étudiants (en master, doctorants et post-doctorants) représente un enjeu majeur, tant pour garantir le dynamisme des projets de recherche et l’animation scientifique au sein des laboratoires de l’Anses que pour favoriser l’émergence de nouvelles compétences scientifiques dans les domaines prioritaires des champs couverts par l’Agence et pour l’évaluation des risques.

L’Anses assure ainsi en permanence l’encadrement de près de 90 thèses de doctorat, seule ou en co-encadrement avec des partenaires scientifiques. Afin de favoriser le montage et l’accueil de projets doctoraux répondant aux attentes et aux exigences de l’Agence en termes de qualité scientifique et d’adéquation avec ses priorités et ses orientations, un appel à projet interne est lancé annuellement en vue de l’attribution de cofinancements.

Par ailleurs, l’Agence est particulièrement vigilante à la qualité de l’encadrement de ses doctorants et au bon déroulement de la formation doctorale. Les doctorants encadrés ou co-encadrés par les scientifiques de l’Agence font ainsi l’objet d’un suivi attentif, depuis leur prise de fonctions au sein de l’Anses jusqu’à la soutenance de leur thèse. L’Agence incite de même ses scientifiques à obtenir leur habilitation à diriger des recherches (HDR), afin de disposer dans ses laboratoires de personnes habilitées à encadrer des travaux de doctorat.

Valorisation industrielle des découvertes et innovations de l’Agence

Définie par la loi du 15 juillet 1982 d'orientation et de programmation pour la recherche, la politique de valorisation et de transfert de technologies de la recherche publique est complétée par la loi sur l'innovation du 12 juillet 1999 qui fait de la valorisation des résultats de recherche l’une des missions des services et établissements publics de l’État.

Ainsi, la valorisation est un prolongement des missions de l’Anses. Elle permet la diffusion à large échelle de connaissances et d’outils nécessaires à la sécurité sanitaire. Cette valorisation peut prendre différentes formes, allant de la publication des résultats dans des revues scientifiques jusqu’au dépôt de brevets et leurs exploitations.

La politique actuelle de l’Anses en matière de valorisation concilie deux impératifs :

  • permettre le transfert de résultats acquis dans le cadre de travaux de recherche et/ou d’appui scientifique et technique, dans une perspective de développement,
  • maintenir l’indépendance de l’Agence, au regard des acteurs économiques, via des règles de partenariat précises et conformes aux principes déontologiques applicables, qui préviennent tout risque de mettre l’Agence en situation de conflit d’intérêt compte tenu de ses différentes missions.

Voir la politique de valorisation industrielle des découvertes et innovations de l’Anses