Fièvre aphteuse : un nouveau mandat de référence international pour l’Anses | Anses - Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail

Formulaire de recherche

anses

Agence nationale de sécurité sanitaire
de l’alimentation, de l’environnement
et du travail

Fièvre aphteuse : un nouveau mandat de référence international pour l’Anses

L'actualité a été ajouté à votre bibliothèque

Actualité du 28/03/2018

L’Anses, via son Laboratoire de santé animale de Maisons-Alfort, vient d’être désignée Centre de référence de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) pour la fièvre aphteuse et les maladies vésiculeuses. Ce nouveau mandat complète les activités de référence du Laboratoire de santé animale de Maisons-Alfort sur la fièvre aphteuse, dans le cadre notamment de ses mandats de référence à l’échelle nationale, européenne et internationale, et représente une reconnaissance de l’engagement de l’Anses face aux enjeux sanitaires majeurs.

La fièvre aphteuse est une affection virale extrêmement contagieuse du bétail. Elle peut affecter lourdement la production et le commerce international des animaux et de denrées d’origine animale, de même que la sécurité alimentaire et le développement économique aux niveaux local et mondial. La maladie a été éradiquée dans de nombreux pays développés mais reste endémique dans certaines parties de l’Asie et la majeure partie de l’Afrique et du Moyen-Orient.

Le Laboratoire de santé animale de Maisons-Alfort a été créé en 1901, notamment pour combattre la fièvre aphteuse. Depuis sa création, il est engagé dans la lutte contre cette maladie aux niveaux national, européen et international et collabore activement avec les organisations internationales (Organisation mondiale de la santé animale OIE, FAO, EuFMD). Laboratoire national de référence pour la fièvre aphteuse, il a été désigné en juin 2015 Laboratoire de référence de l’OIE, puis récemment Laboratoire de référence de l’Union européenne à partir du 1er janvier 2019 en partenariat avec le Centre belge d'Étude et de Recherches Vétérinaires et Agrochimiques (CERVA).

Sa désignation comme Centre de référence de la FAO représente pour l’Anses une reconnaissance de son rayonnement scientifique au niveau international et de sa mobilisation face aux enjeux sanitaires majeurs. Cette nomination renforcera ses collaborations avec la FAO et sa participation à la lutte contre la fièvre aphteuse au niveau international.

Qu’est-ce que l’activité de référence ?

Pour certains pathogènes (virus, bactéries, parasites) ou contaminants chimiques réglementés ou émergents d’importance majeure, les autorités sanitaires ont besoin d’un dispositif de surveillance et d’analyse performant, s’appuyant sur un réseau de laboratoires fiables pour réaliser les analyses officielles.

Pour chaque pathogène ou contaminant réglementé à surveiller, des laboratoires agréés pour la réalisation des analyses, ainsi qu’un laboratoire dit « de référence », sont désignés aux niveaux national (LNR – laboratoire national de référence) et européen (LRUE – laboratoire de référence de l’Union européenne - UE) par les autorités sanitaires concernées. Le laboratoire de référence est le garant de la fiabilité des analyses effectuées par l’ensemble des laboratoires agréés du réseau qu’il anime (laboratoires départementaux pour le LNR, et LNR des différents Etats membres de l’UE pour le LRUE). Il met au point les méthodes d’analyse, les transfère auprès des laboratoires agréés et veille à ce que la qualité des résultats soit homogène sur l’ensemble du territoire. Avec ses 11 laboratoires répartis sur l’ensemble du territoire français, l’Anses détient plus de 90 mandats de référence nationaux, européens ou internationaux (OIE, FAO ou OMS).