09/11/2022
Événement

Vecteurs et ravageurs, contrôle et biodiversité

Le lien entre perte de biodiversité et (ré)émergence de maladies a déjà fait l’objet de nombreux travaux, en particulier sur le sujet des maladies à transmission vectorielle (paludisme, fièvre du Nil Occidental, borréliose de Lyme…). En revanche, les impacts du retour d’une certaine biodiversité en ville sur les maladies à transmission vectorielles restent à ce jour assez peu connus et méritent d’être mieux appréhendés. De même, les impacts sur la biodiversité de la lutte contre les vecteurs (moustiques, tiques, pucerons…) susceptibles de transmettre des agents pathogènes aux humains, aux animaux ou aux plantes doivent eux aussi être davantage explorés.

Le prochain colloque scientifique « Vecteurs et ravageurs, contrôle et biodiversité » sera l’occasion d’échanger autour de ces sujets. Organisé par le réseau Vectopole Sud et l’Anses, il se tiendra les mercredi 9 et jeudi 10 novembre 2022, en présentiel sur le site d'Agropolis International à Montpellier, ainsi qu’en distanciel.

Une vingtaine d’intervenants issus de divers horizons (IRD, Cirad, Ecole vétérinaire de Toulouse, EHESP, Institut Louis Malardé, Institut Pasteur…) et représentants des territoires d’Outre-mer présenteront leurs travaux récents. Leurs interventions porteront en particulier sur :

  • l'émergence de maladies à transmission vectorielle en France, en lien avec les équilibres écosystémiques ;
  • les impacts de la lutte contre les vecteurs et les ravageurs sur les résistances aux insecticides et la biodiversité ;
  • la végétalisation des villes et ses impacts sur les vecteurs ;
  • la perception et l’acceptabilité sociale de méthodes de lutte innovantes ;
  • les activités de recherche et de contrôle des vecteurs et ravageurs dans les territoires ultra-marins (DROM et COM).

Des représentants de la métropole de Montpellier, du PNSE4 et des ministères participeront aux échanges.

Cet événement s’adresse principalement aux scientifiques et acteurs de la lutte anti-vectorielle : chercheurs, agences régionales de santé, opérateurs, collectivités, etc.