Formulaire de recherche

anses

Anses - Agence nationale de sécurité sanitaire
de l’alimentation, de l’environnement et du travail

Formulaire de recherche

L'article a été ajouté à votre bibliothèque

Mis à jour le 14/10/2016

Cueillette et consommation de champignons

Risques d’intoxication liés à la consommation de champignons

Mots-clés : Champignons

Chaque année, on déplore en France un millier d’intoxications dues à des champignons. Les conséquences sur la santé peuvent être graves voire mortelles. Voici quelques recommandations pour une cueillette en toute sécurité.

La cueillette de champignons sauvages est une activité qui peut comporter des risques. En effet, un certain nombre de champignons n’est pas comestible. Chaque année, on déplore ainsi, en France, un millier d’intoxications dues à des champignons. Les conséquences sur la santé peuvent être graves et conduire à une hospitalisation  : troubles digestifs sévères, complications rénales, atteintes du foie pouvant nécessiter une greffe. Certaines intoxications peuvent entraîner le décès. Il est donc indispensable d’apprendre à reconnaître les espèces de champignons que l’on cueille.

 Dans tous les cas, lors de la cueillette des champignons, il est important de rappeler les recommandations suivantes :

  • ne ramassez uniquement que les champignons que vous connaissez parfaitement : certains champignons vénéneux hautement toxiques ressemblent beaucoup aux espèces comestibles ;
  • au moindre doute sur l’état ou l’identification d’un des champignons récoltés, ne consommez pas votre récolte avant de l’avoir faite contrôler par un spécialiste en la matière. Les pharmaciens ou les associations et sociétés de mycologie de votre région peuvent être consultés;
  • prenez une photo de votre cueillette, avant cuisson, elle sera utile au pharmacien ou au médecin du centre antipoison en cas d’intoxication, pour décider du traitement adéquat ;
  • cueillez uniquement les spécimens en bon état et prélever la totalité du champignon (pied et chapeau), afin de permettre l’identification ;
  • ne cueillez pas les champignons près des sites pollués (bords de routes, aires industrielles, décharges) car les champignons concentrent les polluants ;
  • déposer vos champignons séparément, dans une caisse ou un carton mais jamais dans un sac plastique qui accélère le pourrissement ;
  • séparez bien les champignons récoltés, par espèce. Des morceaux de champignon vénéneux peuvent être mélangés à des morceaux de champignons comestibles ;
  • lavez-vous bien les mains après la récolte ;
  • conservez les champignons à part et dans de bonnes conditions au réfrigérateur et les consommer dans les 2 jours au maximum après la cueillette ;
  • consommez les champignons en quantité raisonnable et de préférence de façon espacée dans le temps, après une cuisson suffisante. Ne les consommez jamais crus;
  • ne proposez jamais de champignons cueillis à de jeunes enfants.

 

En cas d’apparition d’un ou plusieurs  symptômes suite à une consommation de champignons (nausées, vomissements, sueurs, tremblements, vertiges, troubles de la vue, …), appeler immédiatement le « 15 » ou un centre antipoison.
Les symptômes apparaissent le plus fréquemment dans les 12 heures après la consommation, mais dans certains cas, l’intoxication peut apparaître plus tard.
Veillez à noter l’heure du ou des repas de champignons et celle des premiers symptômes. Conserver les restes de la cueillette pour identification.