Formulaire de recherche

anses

Agence nationale de sécurité sanitaire
de l’alimentation, de l’environnement
et du travail

Le programme national de recherche Environnement-Santé-Travail

Pesticides, nuisances sonores, perturbateurs endocriniens, déploiement de la 5G, changement climatique… autant d’éléments dans notre environnement qui interrogent sur leurs effets pour notre santé. Afin d’évaluer leurs conséquences réelles, il faut disposer de connaissances. C’est le but du PNR EST.

Le PNR EST en bref

Année de création : 2006
Nombre d’appels à projet par an : 2 (un généraliste, l’autre sur les radiofréquences). Possibilité ponctuelle d’un 3ème appel à projet sur une thématique spécifique.
Nombre de projets financés : 40 en 2019
Durée des projets : 2 à 3 ans
Budget annuel : 5 à 8 millions €
Financement : fonds confiés à l’Anses par les ministères en charge de l’environnement, du travail et de l’agriculture. Co-financements par l’Agence de la transition écologique (Ademe), l’Institut thématique multi-organisme Cancer de l’alliance AVIESAN (Itmo cancer Aviesan) et le plan Ecophyto.
Valorisation : plus de 900 articles scientifiques publiés, deux rencontres scientifiques annuelles.

Le Programme national Environnement-Santé-Travail (PNR EST), coordonné par l’Anses, finance des recherches sur les risques pour la santé liés à notre environnement, y compris professionnel, et sur les risques pour les écosystèmes. Certaines études sur la santé portent sur la population générale, d’autres se concentrent sur des populations vulnérables notamment les enfants et les femmes enceintes, ou des conditions spécifiques : milieu professionnel, loisir, vie quotidienne.

 Les objectifs    

  • Produire des connaissances scientifiques sur les risques sanitaires liés à l’environnement et au travail, qui sont nécessaires à l’Anses pour mener ses expertises : soit en produisant des données qui serviront à de futures expertises, soit en comblant les manques de connaissance pointés dans des rapports précédents.
  • Développer de nouvelles méthodes et outils d’analyse des risques sanitaires.
  • Structurer la recherche et les équipes scientifiques sur les problématiques en lien avec la thématique environnement-santé-travail.

 

Les thématiques

Chaque année, deux appels à projets sont lancés simultanément :

  • Un appel à projet généraliste sur la santé, l’environnement et le travail

Il vise à financer des recherches sur les questions prioritaires, en lien avec les changements de société  soulevées par les politiques publiques (plans santé environnement, santé au travail, cancer et Ecophyto) ou par les agences nationales concernées par la thématique.

Parmi les thèmes de ces appels à projets, on peut citer les effets de la pollution lumineuse, des nanomatériaux, des perturbateurs endocriniens ou du changement climatique ; les facteurs favorisant les cancers ; les maladies transmises par les moustiques ou encore l’exposition des travailleurs aux agents pathogènes.

  • Un appel à projets spécifique « radiofréquences et santé »

Il vise à combler les lacunes de connaissances scientifiques sur les risques sanitaires des technologies de communication sans fil, actuelles ou en développement, utilisant les radiofréquences : téléphones mobiles et objets connectés. Quatre thèmes sont définis : recherche sur les mécanismes d’action des radiofréquences au niveau cellulaire, leurs possibles effets physiologiques ou sanitaires, l’hypersensibilité électromagnétique et la caractérisation des usages et des expositions aux radiofréquences en situation réelle.

 
Postuler aux appels à projets

Le programme est ouvert aux organismes de recherche publics ou privés, français et étrangers. Les équipes pluridisciplinaires sont encouragées. La sélection se fait en deux étapes : d’abord sur lettre d’intention puis sur dossier complet.

En savoir plus :