Formulaire de recherche

marianne anses
Appel à candidatures d'experts

Mis à jour le 21/12/2021

Appel à candidature d’experts scientifiques pour la constitution du groupe de travail « Ostreopsis - côte basque »

Du 20/12/2021 au 09/01/2022

L’Anses lance un appel à candidatures d’experts scientifiques afin de procéder à la constitution du groupe de travail « Ostreopsis - côte basque ».

Durant l’été 2021, près de 800 [1] personnes ont déclaré des symptômes d’intoxication après avoir fréquenté des plages de la côte basque. Ces intoxications ont été mises en relation avec une efflorescence d’un dinoflagellé du genre Ostreopsis.

Lors d’un épisode d’efflorescence d’Osteopsis spp., l’exposition par voie respiratoire (contact avec les embruns lors de promenade, de surveillance des plages…) ou par contact cutané avec de l’eau de mer (baignade, activité nautique…) peut provoquer des manifestations cliniques polymorphes telles que : toux, rhinorrhée, irritations de la sphère ORL et des yeux, céphalées, fièvre, difficultés respiratoires, nausées, vomissements, diarrhées, douleurs abdominales, myalgies, rougeurs, démangeaisons ou saignements de nez. L’exposition est aussi possible par ingestion en cas de consommation de produits de la mer contaminés par des toxines produites par Ostreopsis spp.

L'Anses est sollicitée afin, d’une part, de mettre à jour les données relatives aux microalgues du genre Ostreopsis issues de ces précédents avis sur cette thématique et, d’autre part, d’établir des recommandations spécifiques à la côte atlantique. Cette saisine porte sur les risques sanitaires liés aux diverses voies d’exposition : par l’air (exposition aux embruns), par la consommation de produits de la mer contaminés et par les activités aquatiques, tout en prenant en considération les particularités liées à la protection des travailleurs concernés.

L’instruction de la saisine sera conduite par le groupe de travail « Ostreopsis - côte basque » coordonné par l’Anses et placé sous l’égide du comité d’experts spécialisé (CES) « Eaux ». Pluridisciplinaire, il se réunira en séances plénières selon une fréquence moyenne d’une réunion toutes les 4 à 6 semaines environ. Il est notamment attendu de la part de chaque expert de contribuer aux travaux d’expertise collective ainsi qu’à la rédaction de l’avis associé.

Les personnes compétentes intéressées peuvent consulter en bas de page les informations relatives à l’appel à candidatures et aux compétences recherchées.

Les personnes compétentes intéressées peuvent consulter ci-dessous les informations relatives à l’appel à candidatures et aux compétences recherchées.

Les candidatures doivent être constituées de 4 documents :

  • un formulaire de candidature/lettre de motivation à télécharger ici et à compléter,
  • un CV détaillé,
  • une liste de travaux et publications scientifiques en lien avec le sujet d’expertise,
  • une déclaration de liens d’intérêts.

Les candidatures doivent être déposées en ligne au plus tard le 9 janvier 2022, à partir de l’adresse web suivante : https://dpi-declaration.sante.gouv.fr/dpi-webapp/app/candidature/index/gt-ostreopsis-cote-basque-3788

À partir de ce lien, les candidats pourront :

  • poser en ligne le formulaire de candidature/lettre de motivation, leur CV et la liste des travaux et publications scientifiques ;
  • compléter en ligne leur déclaration d’intérêts (nota : la déclaration d’intérêts sera rendue publique pour les experts retenus à l’issue du processus – Elle mentionne tout lien d'intérêts, directs ou indirects, avec les entreprises ou établissements dont les produits ou procédés entrent dans le champ de compétence de l'Agence, ainsi qu'avec les sociétés ou organismes de conseil intervenant dans ces secteurs. Voir infra le cadre déontologique de l’Anses) ;
  • consulter le guide simplifié pour candidater.

Pour tout renseignement complémentaire, merci d’adresser vos questions par mail à l’adresse : candidatures.ostreopsis@anses.fr

 

Pour en savoir plus, consultez les documents de référence sur la conduite de l’expertise à l’Anses :

 

[1] Nombre de cas recensés par le CAP de Bordeaux fin septembre 2021