Formulaire de recherche

anses

Agence nationale de sécurité sanitaire
de l’alimentation, de l’environnement
et du travail

L’Anses et l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) renforcent leur collaboration

L'actualité a été ajouté à votre bibliothèque

Actualité du 31/03/2017

A l’occasion de la visite d’une délégation de l’Anses à l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) à Ottawa, le 17 mars 2017, le Dr Primal Silva, Vice-président des Sciences par intérim, et le Dr Roger Genet, Directeur général de l’Anses, ont signé un protocole d’entente concernant la coopération scientifique. Son objectif est de renforcer les collaborations entre les deux agences dans leurs nombreux domaines d’intérêt communs.

 

Créée en 1997, l’ACIA est une agence fédérale sous tutelle du ministère canadien de la santé. Sa mission, proche de celle de l’Anses, est de veiller à la santé et au bien-être des canadiens, à l'environnement et à l'économie, en préservant la sécurité sanitaire des aliments, la santé des animaux et la protection des végétaux.

Des collaborations existent d’ores et déjà entre l’Anses et l’ACIA, notamment dans les champs de la sécurité sanitaire des aliments, en santé animale et en santé des végétaux. En effet, le laboratoire de sécurité des aliments de l’Anses, via la plateforme IdentyPath, plateforme nationale d’identification et de typage des agents pathogènes, développe des projets de recherche avec l’ACIA. Des collaborations ont également  été mises en place avec le laboratoire de santé animale de Maisons-Alfort, en tant que Centre collaborateur de l’OIE sur les zoonoses parasitaires d'origine alimentaire, avec le laboratoire de Fougères, en charge du contrôle des résidus de médicaments vétérinaires et de colorants, et avec le laboratoire de santé des végétaux à Angers. Ces nombreuses collaborations ont conduit les deux agences à se rapprocher par la signature d’un protocole d’entente, le 17 mars 2017, à l’occasion de la visite d’une délégation de l’Anses à l’ACIA, à Ottawa.

L’objectif de ce protocole d’entente est de renforcer les échanges d’informations scientifiques, d’accroître encore la coopération dans le cadre des activités d’évaluation des risques sur les aliments, de recherche et de référence analytique, et de favoriser l’échange et l’accueil de scientifiques au sein des deux Agences.