Formulaire de recherche

marianne anses

Unité virus entériques (VE) du laboratoire de sécurité des aliments

Site de Maisons-Alfort

Cheffe d’unité : Sylvie Perelle

Les virus entériques sont essentiellement à l’origine de gastro-entérites et d’hépatites. Ces virus sont issus de plusieurs familles virales, possèdent des structures et supports génétiques différents mais présentent des caractéristiques communes. En effet, ils sont capables de persister dans des environnements divers et sont transmissibles par voie féco-orale, souvent par ingestion d’aliments ou d’eaux contaminées. Le risque viral d’origine alimentaire a longtemps été largement sous-estimé compte-tenu de l’absence d’outils analytiques fiables et rapides.

L’unité virus entérique se consacre à l’étude de ces pathogènes, transmissibles par la voie alimentaire ou l’eau, pouvant provoquer des toxi-infections alimentaires collectives (TIAC). Les travaux de l’unité visent à :

  • Améliorer les méthodes de détection, quantification et typage des virus entériques dans les aliments et l’eau de boisson,
  • Mettre en évidence l’infectiosité des virus, en développant de nouvelles approches de détection moléculaire et de nouveaux modèles cellulaires en vue d’une meilleure appréciation du risque viral en termes de santé publique,
  • Étudier les cycles infectieux des virus entériques.

Les activités de référence

L’unité porte le laboratoire de référence national (LNR) pour la détection des « virus d’origine alimentaire dans les denrées alimentaires d’origine animale hors coquillages ». Dans ce cadre, elle intervient en tant qu’antenne du Laboratoire central des services vétérinaires (LCSV) lors d’investigations de toxi-infections d’origine alimentaires (TIAC)  suspectées d’être dues à des virus.