Formulaire de recherche

anses

Agence nationale de sécurité sanitaire
de l’alimentation, de l’environnement
et du travail

Coupes menstruelles et tampons : l’Anses publie les résultats de son évaluation complémentaire

L'actualité a été ajouté à votre bibliothèque

Actualité du 20/01/2020

Suite à son expertise sur la sécurité des protections intimes de 2018, l’Anses publie des résultats d’évaluation complémentaires. Elle confirme la nécessité de renforcer l’information des femmes et des professionnels de santé sur le risque de syndrome de choc toxique menstruel (SCT), qui concerne toutes les protections périodiques internes (tampons, coupes menstruelles, …).

L’Agence a complété son travail d’expertise avec des essais complémentaires sur les coupes menstruelles et les tampons afin de mieux caractériser la composition de leurs matériaux et estimer les risques par rapport au staphylocoque doré, la bactérie responsable du SCT.

Ces essais ont révélé la présence de substances chimiques dans les tampons et les coupes menstruelles, mais sans dépassement des seuils sanitaires. D’autre part, l’Anses n’a pas mis en évidence de relation directe entre les propriétés physico-chimiques des matériaux de ces protections intimes et un risque d’augmentation du SCT.

L’Agence recommande néanmoins aux fabricants d’améliorer la qualité de ces produits afin d’éliminer ou de réduire au maximum la présence des substances chimiques.

Concernant le SCT, l’Anses rappelle que le risque de développer ce syndrôme causé par une toxine bactérienne est lié aux conditions d’utilisation de toutes les formes de protections périodiques internes. Ainsi, elle recommande qu’une information plus claire sur le risque de syndrome de choc toxique menstruel et ses symptômes soit délivrée aux professionnels de santé et aux femmes. S’agissant des emballages et notices, cette demande d’amélioration concerne en particulier les fabricants de coupes menstruelles, plus récemment arrivées sur le marché.

Aussi, l’Anses rappelle aux utilisatrices l’importance de respecter les règles d’hygiène liées à l’utilisation des protections, notamment la durée du port aussi bien pour les tampons que pour les coupes menstruelles. Il est également recommandé d’utiliser un tampon ou une coupe menstruelle uniquement pendant les règles et de choisir une protection adaptée à son flux.