Formulaire de recherche

anses

Agence nationale de sécurité sanitaire
de l’alimentation, de l’environnement
et du travail

Roger Genet renouvelé pour un nouveau mandat à la tête de l’Anses

L'actualité a été ajouté à votre bibliothèque

Actualité du 04/06/2019

Roger Genet a été reconduit, par décret du Président de la République en date du 3 juin 2019, en tant que directeur général de l’Anses pour un nouveau mandat de trois ans.

 

Nommé en mai 2016 à la direction de l’Anses, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail, Roger Genet s’est attaché durant son mandat à consolider les activités de l’Agence, fondées sur un haut niveau d’expertise scientifique en appui à la décision publique en matière de prévention des risques sanitaires.

Au cours des trois dernières années, l’Anses a connu un élargissement de ses missions qui en fait aujourd’hui une Agence de sécurité sanitaire unique en Europe par son champ de compétence et son approche transversale des risques. Elle assure en effet des missions de recherche et de référence, avec 9 laboratoires répartis sur 16 implantations régionales au plus près des acteurs, des missions d’expertise scientifique mobilisant plus de 800 experts académiques de haut niveau, des missions de surveillance, de veille et de vigilance, et enfin des missions d’évaluation scientifique des produits réglementés - médicaments vétérinaires, produits phytopharmaceutiques et biocides- en vue de leur mise sur le marché.

Autant de missions que Roger Genet s’est attaché à porter au niveau européen et international et qui reposent sur les valeurs fondatrices de l’Anses : transparence et indépendance de l’expertise scientifique et dialogue avec l’ensemble des parties prenantes de la société.

Devant les parlementaires, à l’occasion de son renouvellement, Roger Genet a déclaré :

« Dans un contexte national et européen, marqué par les interrogations de nos concitoyens sur la fiabilité de nos institutions en matière de sécurité sanitaire, l’Anses a un rôle majeur à jouer par la robustesse et l’indépendance de ses expertises. Poursuivre le développement et la valorisation de nos processus en matière de transparence et de déontologie est primordial pour la crédibilité de l’Agence.

Expliquer et porter nos propositions auprès de l’ensemble des acteurs du débat et de la décision sur nos sujets, en France comme à l’étranger, est une des priorités de mon action.

Par son rayonnement comme acteur de référence en matière d’évaluation scientifique des risques, mon objectif est que l’Anses puisse contribuer à mieux appréhender les grands enjeux de sécurité sanitaire afin de garantir la santé de l’Homme et de son environnement. »

 

Biographie de Roger Genet

Titulaire d’un doctorat en enzymologie et ingénierie des protéines et d’une habilitation à diriger les recherches en sciences de l’Université Paris-Sud Orsay, Roger Genet a consacré une grande partie de sa carrière à la recherche scientifique au sein du Commissariat à l’énergie atomique (CEA) où il entre en 1981, ainsi qu’à l’enseignement en tant que professeur à l’Institut national des sciences et techniques nucléaires. Roger Genet est l’auteur d’une trentaine de publications scientifiques et co-auteur de six brevets d’invention.

En 2005, il intègre le cabinet du ministre chargé de la Recherche en tant que conseiller pour les sciences du vivant, la santé et la bioéthique, avant de revenir en 2007 au CEA en qualité de directeur adjoint des sciences du vivant et de directeur du centre de recherche de Fontenay-aux-Roses, où il conduit la reconversion du site vers les technologies de santé.

En 2009, Roger Genet prend la tête du Cemagref qui devient, sous son impulsion, l’Institut national de recherche en sciences et technologies pour l’environnement (Irstea) dont il sera le premier président exécutif. Il assure également les fonctions de président du consortium Aquaref, laboratoire national de référence pour la surveillance des milieux aquatiques entre 2009 et 2011. Il y élabore, conjointement avec le président-directeur général de l’Ifremer, la Charte nationale de l’expertise, adoptée par les opérateurs de recherche français en 2011.

Adepte d’une approche coopérative et intégrative, il propose la création de l’Alliance nationale de recherche pour l’environnement, AllEnvi, qui regroupe l’ensemble des acteurs français de la recherche sur l’eau, l’alimentation et les territoires, et dont il est le président de 2010 à 2012. Il est également nommé président du conseil scientifique de l’Agence de l’environnement et de la maitrise de l’énergie (ADEME) en 2012.

En mars 2012, il est nommé directeur général de la Recherche et de l’Innovation, au ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, avant de devenir directeur général de l’Anses en mai 2016.

L’Anses en bref

L’Anses a pour mission première de garantir la sécurité sanitaire des populations face à l’ensemble des risques d’exposition auxquels l’être humain peut être soumis dans sa vie quotidienne : risques chimiques, physiques ou biologiques. Elle apporte pour ce faire, une expertise scientifique publique et indépendante fondée sur le meilleur état des connaissances scientifiques en appui à la décision publique.

Plus de 1 400 collaborateurs

9 laboratoires et 16 sites répartis en France métropolitaine et en outre-mer 

Plus de 800 experts scientifiques indépendants

65 mandats de référence nationaux, 9 mandats de référence européen et 25 mandats de référence internationaux

Plus de 250 avis et rapports rendus sur saisine chaque année

5 dispositifs de vigilance 

4000 décisions délivrées annuellement dans le champ des produits réglementés

43 projets retenus pour financement dans le cadre des appels à projets de recherche 2018 pour un total de 7,4 millions d’euros

700 publications scientifiques par an dont 376 de rang A et A+ en 2018

En savoir plus