02/08/2021

Laboratoire de la santé des végétaux

Directeur : Philippe Reignault

Directrice adjointe : Géraldine Anthoine

Adresse de la direction du laboratoire : 7, rue Jean Dixméras 49044 Angers Cedex 01

E-mail: lsv@anses.fr 

6 sites géographiques : Angers, Clermont-Ferrand, Montpellier, Nancy, Rennes, Saint-Pierre (La Réunion)

Effectifs : 100 personnes réparties au sein de 8 unités

Activités de recherche du laboratoire de la santé des végétaux

Activités de recherche du laboratoire de la santé des végétaux

Activités de référence du laboratoire de la santé des végétaux

Activités de référence du laboratoire de la santé des végétaux

Activités de surveillance du laboratoire de la santé des végétaux

Activités de surveillance du laboratoire de la santé des végétaux

Activités d'expertise du laboratoire de la santé des végétaux

Activités d'expertise du laboratoire de la santé des végétaux

Publications du laboratoire de la santé des végétaux

Publications du laboratoire de la santé des végétaux

Les missions du laboratoire

Le Laboratoire de la santé des végétaux (LSV) est chargé de l’identification des risques biologiques pour la santé des végétaux, de la détection des organismes génétiquement modifiés, de la détermination des insectes auxiliaires (qui aident à la protection des plantes) ou vecteurs de maladies. Enfin, il assure la mise en quarantaine de végétaux importés sous dérogation. Ses missions s’appliquent aux milieux cultivés, forestiers et naturels.

Le LSV est Laboratoire national de référence (LNR) pour tous les organismes nuisibles des plantes. Trois de ses unités sont également laboratoires de référence de l’Union européenne (LRUE), pour les champignons et oomycètes ; les insectes et acariens ; et les nématodes. De plus, il intervient dans le cadre de la quarantaine des végétaux importés et introduits sous dérogation et assure la coordination des évaluations des risques biologiques de la santé des végétaux. Le LSV co-anime le Réseau français de la santé des végétaux (RFSV) et participe à de nombreux projets collaboratifs de recherche et de développement. Il participe également de façon active aux travaux de la Plateforme nationale d’épidémiosurveillance en santé végétale (Plateforme ESV). Le laboratoire met ses données à disposition de la plateforme en fonction des besoins et apporte à cette dernière un appui scientifique dans les domaines analytiques.

Le laboratoire est régulièrement sollicité pour des interventions ou expertises au niveau national (saisines ou demandes d’appui de la part de la Direction générale de l’alimentation) ou international (Organisation européenne et méditerranéenne pour la protection des plantes, Autorité européenne de sécurité des aliments, Convention internationale pour la protection des végétaux).

Un laboratoire sur plusieurs sites

Le laboratoire est réparti sur six sites géographiques :

  • Angers, en charge des bactéries, virus et OGM, de la coordination de la référence et de l’expertise sur les risques biologiques ;
  • Clermont-Ferrand, qui abrite la mission de quarantaine ;
  • Montpellier, spécialisé sur les insectes (ravageurs, auxiliaires ou vecteurs) et les plantes invasives ;
  • Nancy, chargé des champignons et des oomycètes ;
  • Rennes, mobilisé sur les nématodes, vers microscopiques pouvant ravager les cultures ;
  • Saint-Pierre-de-la-Réunion, spécialisé sur les ravageurs et agents pathogènes tropicaux.

En savoir plus sur le laboratoire :

>> Consulter la plaquette
>> Consulter le rapport d'activité

Dernière actualité du labo

Des paysages bocagers pour favoriser la diversité végétale dans les champs cultivés

Des paysages bocagers pour favoriser la diversité végétale dans les champs cultivés

Dans les paysages bocagers, les haies qui bordent les champs cultivés rendent de nombreux services. Cependant elles sont souvent perçues comme des sources d’adventices, ces plantes sauvages généralement appelées « mauvaises herbes » et considérées comme indésirables. Des scientifiques d’INRAE, en partenariat avec des équipes de l’Université de Rennes 1, du CNRS et de l’Anses, ont étudié les impacts des paysages bocagers sur les adventices.

Lire la suite de l'actualité

Les unités du laboratoire

Unités de coordination scientifique

Unités thématiques et techniques

Les partenariats

Partenaires nationaux

Partenaires internationaux

  • AGES (Österreichische Agentur für Gesundheit und Ernährungssicherheit, Autriche)
  • Berkeley University ( États-Unis)
  • CREA (Council for Agricultural Research and Economics, Italie)
  • CNR (Consiglio Nazionale delle Ricerche) Bari (Italie)
  • CSIC (Consejo Superior de Investigaciones Científicas, Espagne)
  • DSMZ (Deutsche Sammlung von Mikroorganismen und Zellkulturen, Allemagne)
  • EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments)
  • ILVO (Instituut voor Landbouw-, Visserij en Voedingsonderzoek (ILVO)/Flanders research institute for agriculture, fisheries and food, Belgique)
  • IVIA (Institut Valencià d'Investigacions Agràries, Espagne)
  • JKI (Julius Kühn-Institut, Allemagne)
  • NARO (National Agricultural Research Organisation, Japon)
  • NIB (National Institute of Biology, Slovénie)
  • New Zealand Institute for Plant and Food Research (Nouvelle-Zélande)
  • UNIMORE (Università degli studi di Modena e Reggio Emilia, Italie)
  • Université de Liège – Gembloux Agro-Bio Tech (Belgique)
  • WUR (Wageningen University and Research, Pays-Bas)