Masques chirurgicaux : pas de dépassement des seuils sanitaires en contaminants chimiques
14/12/2021

Masques chirurgicaux : pas de dépassement des seuils sanitaires en contaminants chimiques

Depuis le début de la pandémie Covid-19, les masques chirurgicaux sont quotidiennement utilisés par des millions de personnes. Sur la base d’enquêtes menées par la DGCCRF, l’Agence a évalué les risques sanitaires liés à la présence de substances chimiques dans ces masques chirurgicaux. Elle ne met pas en évidence de dépassement de seuils sanitaires dans les conditions d’utilisation préconisées.
Information sur l’expertise relative aux risques associés à la consommation de nitrites et de nitrates
06/12/2021

Information sur l’expertise relative aux risques associés à la consommation de nitrites et de nitrates

Un article du JDD publié le 4 décembre fait mention d’un « enlisement » de l’expertise en cours à l’Anses sur les risques sanitaires associés à la consommation de nitrates et nitrites. L’Anses réfute catégoriquement tout enlisement de l’expertise en cours. Comme c’est souvent le cas pour le traitement de saisines complexes, le calendrier de l’expertise doit être régulièrement réajusté en fonction de l’avancement des travaux des experts. A ce stade, l’avis de l’agence est prévu pour la fin du premier semestre 2022.
Menu végétarien hebdomadaire à l’école : l’Anses en appui à l’expérimentation
25/11/2021

Menu végétarien hebdomadaire à l’école : l’Anses en appui à l’expérimentation

La loi EGAlim instaure l’expérimentation d'un menu végétarien hebdomadaire dans la restauration scolaire durant deux ans. Interrogée par la Direction générale de la Santé et la Direction Générale de l’Alimentation, l’Anses a fourni deux appuis scientifiques dans le cadre de la mise en œuvre de cette expérimentation.
Ingestion de débris métalliques par les vaches : comment mieux prévenir les risques ?
24/11/2021

Ingestion de débris métalliques par les vaches : comment mieux prévenir les risques ?

Des corps étrangers, notamment métalliques, se retrouvent parfois accidentellement mélangés à l’alimentation des bovins. Leur ingestion peut provoquer des lésions des organes internes, qui dans les cas les plus graves peuvent conduire à la mort de l’animal. Suite à une saisine par l’association Robin des bois, l’Anses vient de publier une expertise faisant le point sur l’ampleur du phénomène. Elle recommande des mesures de prévention pour limiter le risque d’ingestion de fragments de métal par les vaches et souligne que l’administration d’aimants est un moyen efficace pour éviter des lésions.
Expositions cumulées au travail : 12 profils pour éclairer les politiques de prévention
23/11/2021

Expositions cumulées au travail : 12 profils pour éclairer les politiques de prévention

Travail de nuit, exposition à des agents biologiques ou à des substances chimiques, manque de moyens, tensions… Au cours de leur carrière, les salariés peuvent être exposés simultanément à plusieurs contraintes susceptibles d’affecter leur santé à court ou à long terme. Prendre en compte ces expositions cumulées, ou polyexpositions, constitue un défi majeur pour élaborer des politiques efficaces de prévention et améliorer la santé au travail en France. Une étude menée conjointement par l’Anses, Santé Publique France et la Dares montre que tous les salariés sont concernés, quel que soit leur métier ou leur secteur d’activité, et décrit des profils types de cumul d’expositions.
Vente en vrac : recommandations et produits à exclure
22/11/2021

Vente en vrac : recommandations et produits à exclure

Comment les distributeurs peuvent-ils garantir aux consommateurs la sécurité sanitaire des produits vendus en vrac ? Tous les produits peuvent-ils être vendus en vrac ? A l’heure où la vente en vrac prend de l’ampleur, encouragée par la demande sociétale et par le législateur dans le cadre de la loi AGEC, l’Anses a été saisie par la DGCCRF sur les produits ne pouvant relever de cette pratique pour des raisons de santé publique. Pour continuer à protéger efficacement la santé des consommateurs, la vente en vrac requiert la mise en place de dispositions adaptées par les distributeurs.
Les pièges à moustiques, un outil supplémentaire contre les maladies vectorielles ?
16/11/2021

Les pièges à moustiques, un outil supplémentaire contre les maladies vectorielles ?

Les pièges à moustiques sont de plus en plus utilisés dans l’espace public pour lutter contre les nuisances liées aux piqûres et contre les maladies transmises par ces insectes. Or, les études actuellement disponibles ne sont pas suffisantes pour démontrer leur efficacité à court terme sur la propagation de ces maladies. Ainsi, l’Anses encourage leur utilisation, en priorité à titre préventif (à moyen et long termes), pour réduire les fortes densités de populations de moustiques dans le cadre d’une stratégie de lutte intégrée. Enfin, l’Anses rappelle que la mise sur le marché et l’emploi de ces pièges doit être conforme à la réglementation.
Une première revue de la littérature sur le danger possible de l’ingestion d’amiante
10/11/2021

Une première revue de la littérature sur le danger possible de l’ingestion d’amiante

Des fibres d’amiante peuvent, dans certaines circonstances, se retrouver dans les eaux destinées à la consommation humaine (EDCH). En effet, certaines canalisations d’eau potable sont en amiante-ciment. L’Anses a mené une première revue de la littérature scientifique afin de caractériser le danger lié à l’ingestion d’amiante.
Un guide spécifique pour évaluer les risques sanitaires des nanomatériaux dans l’alimentation
11/10/2021

Un guide spécifique pour évaluer les risques sanitaires des nanomatériaux dans l’alimentation

Les nanomatériaux sont de plus en plus utilisés dans notre alimentation, notamment pour améliorer l’aspect d’un produit alimentaire, son conditionnement ou sa teneur nutritive. Toutefois, leurs impacts potentiels sur la santé soulèvent de nombreuses questions. C’est notamment le cas du dioxyde de titane utilisé comme additif alimentaire (E171), dont la sécurité d’emploi a été questionnée par l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) et qui est en voie d’être interdit dans l’Union européenne à compter de 2022. Pour évaluer les risques que représentent les nanomatériaux dans l’alimentation, une méthode d’évaluation « nanospécifique » est essentielle. C’est l’objet du guide scientifique que publie l’Agence ce jour.
Pics de pollution : revoir les seuils d’information et d’alerte pour mieux protéger les populations
06/10/2021

Pics de pollution : revoir les seuils d’information et d’alerte pour mieux protéger les populations

Les pics de pollution de l’air ont des répercussions négatives sur la santé des populations, avec une augmentation du nombre d’hospitalisations pour des causes cardiorespiratoires à court terme, voire de décès. Pour limiter ces effets, l’Agence recommande une révision à la baisse des seuils d’information et d’alerte pour déclencher les mesures de protection des populations.

Pages