Formulaire de recherche

marianne anses

Fêtes de fin d'année : rappel de nos recommandations

En 2020, en raison du contexte sanitaire, les fêtes de fin d'année ne seront pas comme les autres. Comme chaque année en revanche, cette période peut être synonyme de petits désagréments comme d’accidents plus graves pour vous et vos proches : ingestion de petits objets par les enfants, allergies cutanées liées au port de nouveaux vêtements, intoxications alimentaires dû à une mauvaise conservation des aliments, etc. Pour vous protéger au mieux de ses situations, l’Anses rappelle ses recommandations.

 

SOMMAIRE

#1 – Cadeaux de Noël : bien les choisir pour éviter les risques 

  • Pile bouton et jeunes enfants : prévenir l’ingestion et adopter les bons réflexes en cas d’accident
  • Slime : une pâte très prisée des enfants mais pas sans risque
  • Produits imitant des aliments : pour prévenir les risques d’accidents, soyons vigilants
  • Billes d’eau : veiller à les tenir hors de portée des enfants
  • Prêt-à-porter : laver les vêtements avant leur première utilisation

 

#2  Décorations de Noël  

  • Plantes décoratives - leur ingestion peut être toxique pour les Hommes comme pour les animaux
  • Guirlandes lumineuses – privilégier les éclairages de type « blanc chaud » et vérifier le marquage CE

 

#3 – Repas de fêtes – toutes nos astuces pour limiter les risques d’intoxication 

  • Dix gestes simples pour prévenir les risques microbiologiques dans votre cuisine
  • Poisson cru, poisson cuit : comment le conserver et le consommer ?
  • Respecter la chaîne du froid, même en hiver !
  • Consommation et conservation des œufs : vrai ou faux ?
  • Boissons énergisantes et alcool : un mauvais cocktail

 

#1 - Cadeaux de Noël : bien les choisir pour éviter les risques

 

  • Pile bouton et jeunes enfants : prévenir l’ingestion et adopter les bons réflexes en cas d’accident

De nombreux objets du quotidien, tels que certains jouets électriques, les télécommandes d’appareils audiovisuels, les montres ou encore les appareils photos, contiennent des piles bouton : ce sont des piles plates rondes et de petite taille. En cette période de Noël, il convient d’être particulièrement vigilant : une pile avalée par un enfant peut entraîner très rapidement la formation de lésions potentiellement mortelles. En cas d’ingestion, même supposée, n’attendez pas car chaque minute compte, appelez un centre antipoison !

➡ En savoir plus

 yes Infographie

 

  • Slime : une pâte très prisée des enfants mais pas sans risque

Pâte à malaxer gluante et élastique, le Slime est très prisé des enfants et adolescents. Les préparations « faites maison » peuvent les exposer à des médicaments ou à des produits chimiques dangereux, provoquant des atteintes de la peau et des ongles, des brûlures, des rougeurs, de l’eczéma ou des démangeaisons. Privilégiez les coffrets pour préparation de Slime vendus dans des magasins de jouets et bénéficiant du marquage CE.

➡ En savoir plus

 

  • Produits imitant des aliments : pour prévenir les risques d’accidents, soyons vigilants

Des boules effervescentes pour le bain imitant des bonbons, des produits cosmétiques rappelant des compotes à boire,… les imitations de produits alimentaires circulent régulièrement dans le commerce. Elles peuvent provoquer des ingestions potentiellement graves, majoritairement chez les jeunes enfants qui les confondent avec des aliments. Pour prévenir les risques d’accident, n’hésitez pas à signaler ces imitations auprès de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes.

➡ En savoir plus

 

  • Billes d’eau : veiller à les tenir hors de portée des enfants

Souvent multicolores, les billes de polymères super-absorbants, communément appelées « billes d’eau » ou « perles d’eau », sont attractives pour de jeunes enfants qui peuvent les confondre avec des bonbons et les avaler. Si elles n’ont pas atteint leur taille maximum au moment où l’enfant les avale, elles peuvent continuer à gonfler dans le tube digestif et causer une obstruction intestinale. Les cas d’ingestion par de jeunes enfants sont en nette augmentation ces dernières années. L’Agence recommande de tenir ces billes hors de portée des enfants et de ne pas les utiliser comme jouets.

➡ En savoir plus

 

  • Prêt à porter : laver les vêtements avant leur première utilisation

Des cas d’allergies et d’irritations cutanées en lien avec des vêtements ou des chaussures sont régulièrement rapportés. Lorsque vous achetez un vêtement, veillez à le laver avant de le porter pour la première fois.

➡ En savoir plus

 

#2 - Décorations de Noël

 

  • Plantes décoratives - leur ingestion peut être toxique pour les Hommes comme pour les animaux

Pendant les fêtes de fin d’année, le houx, le gui ou encore le poinsettia sont utilisées pour décorer les gâteaux, l’intérieur de sa maison ou son jardin. L’ingestion de baies ou de feuilles par les enfants ou les animaux peut s’avérer toxique et provoquer des symptômes plus ou moins graves en fonction des quantités consommées. En cas d’ingestion, l’Anses vous recommande d’appeler au plus vite un Centre antipoison.

➡ En savoir plus

  • Guirlandes lumineuses – privilégier les éclairages de type « blanc chaud » et vérifier le marquage CE

A l’approche des fêtes de fin d’année, les guirlandes lumineuses sont de sortie. Comme pour l’ensemble de vos éclairages domestiques, l’Anses vous recommande d’éviter les expositions à la lumière riche en bleu, toxique pour la rétine, et de préférer les éclairages de type « blanc chaud ». Avant d’acheter une guirlande, il est également conseillé de vérifier la présence du marquage CE pour s’assurer de leur conformité avec les normes européennes.

➡ En savoir plus sur la lumière bleue et les LED.

➡ En savoir plus sur la sécurité des guirlandes de Noël.

#3 – Repas de fêtes – toutes nos astuces pour limiter les risques d’intoxication

 

  • Dix gestes simples pour prévenir les risques microbiologiques dans votre cuisine

En 2017, 27% des foyers de toxi-infections d’origine alimentaire déclarés en France sont survenus dans le cadre familial. La méconnaissance des voies d’entrée, des transferts, de la multiplication et de la survie des micro-organismes dans la cuisine est réelle chez les consommateurs. Afin de l’’aider à limiter les risques de contamination dans sa cuisine, en particulier pendant les fêtes de fin d’année, retrouvez nos dix conseils à suivre.

yes Notre infographie

 

  • Poisson cru, poisson cuit : comment le conserver et le consommer ?

Le poisson possède des qualités nutritionnelles précieuses qui en font un invité de choix des menus de toute la famille, surtout pendant les fêtes. Pourquoi manger du poisson, comment le stocker, le consommer ou encore le cuisiner pour profiter de ses bienfaits nutritionnels sans vous intoxiquer ? On vous explique tout.

En savoir plus

yes Notre infographie

 

  • Respecter la chaîne du froid, même en hiver !

Garder les aliments à basse température permet de ralentir la croissance des micro-organismes et de limiter la survenue de toxi-infections alimentaires, tout en préservant les qualités nutritionnelles et le goût s des aliments. Voici quelques conseils pour garantir la chaîne du froid en continu.

En savoir plus

 

  • Consommation et conservation des œufs : vrai ou faux ?

Vous avez préparé une mayonnaise pour accompagner vos fruits de mer ou une mousse au chocolat pour le dessert ? A travers notre « vrai ou faux », découvrez notamment comment conserver les restes des plats à base d’œufs pour éviter les intoxications.

yes Notre infographie

 

  • Boissons énergisantes et alcool : un mauvais cocktail

Les boissons dites énergisantes regroupent des boissons qui se présentent comme possédant des propriétés stimulantes tant au niveau physique qu’intellectuel. Elles contiennent généralement des ingrédients tels que caféine, taurine, glucuronolactone, vitamines, ou encore des extraits de plantes (guarana, ginseng). La consommation conjointe de boissons énergisantes et d’alcool favorise des situations à risque dues à une surestimation par la personne de ses aptitudes, ce qui peut l’amener à poursuivre sa consommation d’alcool et à augmenter la prise de risques.

En savoir plus

yes Notre infographie