Portail Nos laboratoires

22/11/2021

Laboratoire de Lyon

Directeur : Laurent Lempereur

Directrice adjointe : Emilie Gay

Adresse : 31, avenue Tony Garnier 69364 Lyon Cedex 07

Email : contact.lyon@anses.fr

Effectifs : Près de 100 personnes, dont 80 permanents, réparties au sein de 5 unités scientifiques et 3 services

Les domaines d’activité du laboratoire de Lyon sont multiples, couvrant la santé animale, la sécurité sanitaire des aliments et la santé des végétaux.

Activités de recherche du laboratoire de Lyon

Activités de recherche du laboratoire de Lyon

Activités de référence du laboratoire de Lyon

Activités de référence du laboratoire de Lyon

Activités de surveillance du laboratoire de Lyon

Activités de surveillance du laboratoire de Lyon

Publications du laboratoire de Lyon

Publications du laboratoire de Lyon

Les missions du laboratoire

Polyvalent et positionné sur cinq des six axes stratégiques transversaux de l'Anses, le laboratoire de Lyon intervient dans les domaines suivants :

  • l’antibiorésistance ;
  • l’épidémiologie et la surveillance en santé animale, en sécurité sanitaire des aliments, en santé végétale, et pour l’antibiorésistance ;
  • l’exposition et la toxicologie des contaminants chimiques, et en particulier leur lien avec l’agrégation protéique observée dans les maladies neuro-dégénératives animales et humaines ;
  • la santé animale, via la problématique des mycoplasmoses animale ;
  • la santé végétale, via l’étude de résistances aux produits de protection des plantes.

Le laboratoire détient plusieurs mandats de référence : il est laboratoire national de référence (LNR) pour les encéphalopathies spongiformes transmissibles animales (encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) et tremblante) et coordonne le mandat de l’Anses comme centre de référence de la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture) pour l’antibiorésistance.

Il est également impliqué dans les plateformes d’épidémiosurveillance en santé animale, en santé végétale et en sécurité de la chaîne alimentaire.

Le laboratoire co-anime deux grands réseaux de surveillance :

  • le Résapath, réseau d’épidémiosurveillance de l’antibiorésistance des bactéries pathogènes d’origine animale ;
  • le réseau Vigimyc pour l’épidémiosurveillance des mycoplasmoses des ruminants.

Enfin, il coordonne la rédaction et l’édition du Bulletin Epidémiologique Santé animale - Alimentation. Réalisé par l’Anses et la Direction générale de l'alimentation (DGAL), cette revue scientifique française en libre accès est un outil d'échange d'informations entre l'Anses, la DGAL et l'ensemble des acteurs locaux, régionaux et nationaux œuvrant dans le champ de la santé animale et de la sécurité sanitaire des aliments.


En savoir plus sur le laboratoire :

>> Consulter le rapport d'activité 2019 du laboratoire
>> Consulter la plaquette du laboratoire

Dernière actualité du labo

Une mouche drosophile

Maladie de Parkinson : la drosophile comme modèle pour étudier les effets des pesticides

La mouche Drosophila melanogaster peut être utilisée pour évaluer le risque qu’un pesticide induise la maladie de Parkinson. Telle est la conclusion des scientifiques de l’unité Maladies neuro-dégénératives du laboratoire Anses de Lyon, qui ont travaillé en collaboration avec des chercheurs de l’École normale supérieure de Lyon. Par ailleurs, ce travail sur le paraquat a révélé que les effets du produit au niveau des protéines n’étaient pas tout à fait comparables à ceux du vieillissement. Interview de Jean-Noël Arsac, un des auteurs de l’étude.

Lire la suite de l'actualité

Les partenariats

Le laboratoire de Lyon contribue au réseau thématique de recherche pour la santé et le bien-être animal en région Auvergne Rhône-Alpes (SAARA) qu’il a créé en 2018 avec INRAE et VetAgro Sup. L’objectif est d’initier et faire vivre un réseau des forces régionales impliquées en santé animale et de définir un positionnement équilibré et cohérent aux missions de l’Anses auprès d’INRAE et de VetAgro Sup.

Le laboratoire est également membre associé de l’université de Lyon depuis 2015. Il s’intègre dans le projet porté par cette université. Ce positionnement est un atout pour son ancrage régional, notamment via le renforcement de la recherche associée à l’accueil et à l’encadrement de masters ou de doctorants en collaboration avec les écoles doctorales.

Positionné au cœur du Biodistrict de Lyon Gerland, le laboratoire Anses de Lyon est également membre de LyonBiopole. En lien avec ce partenariat et par ses nombreuses collaborations régionales le laboratoire est associé au nouveau Hub de santé publique vétérinaire HUB VPH. Enfin, Il a développé des conventions de partenariat, notamment avec l’Institut de recherche technologique Bioaster, ou plus récemment avec la fondation Mérieux.