Portail Nos laboratoires

22/11/2021

Laboratoire d'Hydrologie de Nancy

Directeur du laboratoire par intérim : Christophe Rosin

Adresse : 40, rue Lionnois 54000 Nancy

Email : hydrologie.nancy@anses.fr

Effectif : 25 personnes réparties au sein de 2 unités

Le laboratoire d’hydrologie de Nancy contribue à améliorer la qualité sanitaire des eaux destinées à la consommation humaine, des eaux minérales naturelles et des eaux de loisirs. Ses missions menées à l’échelle du territoire national. Il apporte un appui scientifique et technique à la Direction générale de la santé (DGS) et favorise la production de données fiables et robustes par les laboratoires agréés. Enfin, il contribue à l’identification et à la caractérisation de nouveaux risques liés à l’eau, ainsi qu’à l’amélioration des connaissances sur les origines et le comportement de nouveaux contaminants et agents pathogènes.

Activités de recherche du laboratoire d'Hydrologie de Nancy

Activités de recherche du laboratoire d'Hydrologie de Nancy

Activités de référence du laboratoire d'Hydrologie de Nancy

Activités de référence du laboratoire d'Hydrologie de Nancy

Activités de surveillance du laboratoire d'Hydrologie de Nancy

Activités de surveillance du laboratoire d'Hydrologie de Nancy

Publications du laboratoire d'hydrologie de Nancy

Publications du laboratoire d'hydrologie de Nancy

Les missions du laboratoire

  • laboratoire de référence : le Laboratoire d'hydrologie de Nancy est laboratoire national de référence pour les eaux destinées à la consommation humaine (EDCH), les eaux minérales naturelles et les eaux de loisirs, ainsi que sur le Sars-cov-2 dans les eaux usées et les boues de stations d’épuration ;
  • délivrance, modification et retrait de l'agrément des laboratoires pour la réalisation des prélèvements et des analyses du contrôle sanitaire des eaux ;

Depuis le 1er mars 2021, de nouvelles missions ont été confiées au laboratoire : la gestion de l'agrément des laboratoires pour la réalisation des prélèvements et des analyses du contrôle sanitaire des eaux. Ceci concerne les eaux destinées à la consommation humaine, les eaux minérales naturelles, les eaux de baignade naturelles ainsi que les eaux des piscines et baignades artificielles, à l'exception de l'agrément pour les analyses de radioactivité, qui relève de la compétence du ministre en charge de la santé.

En savoir plus sur la demande d’agrément des laboratoires pour la réalisation des prélèvements et des analyses du contrôle sanitaire des eaux

  • études et recherches : le Laboratoire développe également un programme d’études et de recherches sur l’ensemble du cycle de l’eau, de la qualité des eaux brutes, utilisées pour la production d’eau potable, au robinet du consommateur, en passant par les eaux conditionnées et les eaux de loisirs.

En savoir plus sur le laboratoire

>> Consulter la plaquette
>> Consulter le rapport d'activité

Dernière actualité du labo

Nouveau rôle de l’Anses sur la surveillance du SARS-Cov-2 dans les eaux usées

Le laboratoire d’Hydrologie de l’Anses a été nommé laboratoire national de référence pour la surveillance du SARS-CoV-2 dans les eaux usées et les boues de stations d’épuration par les ministères en charge de la santé et de la transition écologique. Il est notamment chargé d’harmoniser les méthodes utilisées pour détecter le virus et d’évaluer les capacités des laboratoires chargés de faire les analyses.

Lire la suite de l'actualité

Les unités du laboratoire

Unité chimie des eaux

Chef d’unité : Christophe Rosin

L’unité de chimie des eaux est impliquée dans diverses activités scientifiques de recherche et de référence, en lien avec les substances chimiques d’intérêt émergent (résidus médicamenteux, composés perfluorés, chrome hexavalent…).

Celles-ci ne sont, pour la plupart, pas réglementées et ne disposent pas de limite de qualité fixée, elles ne sont donc pas recherchées dans le contrôle sanitaire des eaux destinées à la consommation humaine. Afin de connaître les niveaux de contamination de ces substances et leur comportement dans les eaux destinées à la consommation humaine et les ressources en eau, l’unité participe à des études et organise régulièrement des campagnes nationales. Ces travaux permettent de développer de nouvelles méthodes d’analyse et de disposer de données d’occurrence, pour l’évaluation de l’exposition de l’Homme à ces substances via les eaux destinées à la consommation.

L’unité apporte également un appui scientifique et technique pour le compte de la Direction générale de la santé. Elle assure les missions de laboratoire national de référence pour les eaux destinées à la consommation humaine (EDCH), les eaux minérales naturelles et les eaux de loisirs. Enfin, elle développe un programme d’études et de recherches sur l’origine, le transfert et la transformation de substances émergentes dans les eaux.

Unité microbiologie des eaux

Chef d’unité : Benoit Gassilloud

L’unité de microbiologie des eaux est impliquée dans des activités scientifiques et de référence en lien avec la sécurité sanitaire des eaux de consommation, des eaux embouteillées et des eaux de loisirs. Ces différentes activités entrent dans le périmètre des axes stratégiques déployés au niveau de l’Anses, concernant la sécurité sanitaire des aliments ainsi que l’épidémiologie et la surveillance.

Les activités de l’unité visent à approfondir et à caractériser les contaminations par des micro-organismes de classe de pathogénicité 2 ou 3 des ressources en eau et des eaux destinées aux différents usages précédemment listés. Pour cela, l’unité développe et évalue des techniques de détection dans les eaux, afin de réaliser des études d’occurrence et des études visant à comprendre le comportement de ces microorganismes.

L’acquisition de connaissances dans ces domaines permet d’améliorer la maîtrise sanitaire des contaminations microbiologiques des eaux, l’épidémiologie descriptive des épidémies d’origine hydrique, les capacités de détection, la connaissance de l’occurrence de ces pathogènes et l’aide à la décision auprès des autorités sanitaires, en lien avec les gestionnaires du risque. 

Les partenaires