Portail Nos laboratoires

De nouveaux projets européens en perspective, pour mieux protéger la santé animale et humaine

L'Anses participe à cinq nouveaux projets sélectionnés par le programme de recherche européen Horizon Europe. Certains ont commencé au premier semestre 2022, d’autres cet automne.

Le partenariat Parc

Le partenariat Parc (Partnership for the Assessment of Risks from Chemicals) est coordonné par l’Anses. Il a débuté le 1er mai 2022 et fédère 200 partenaires de 28 pays européens. D’une durée de sept ans, il vise à faire progresser la recherche, partager les connaissances et améliorer les compétences en évaluation des risques liés aux substances chimiques.

Le projet Spidvac

Le projet Spidvac (Improved control of priority animal diseases: Novel vaccines and companion diagnostic tests for African horse sickness, peste des petits ruminants and foot-and-mouth disease) est mené par l’institut allemand Friedrich Loeffler et co-coordonné par l’Anses. Il a débuté le 1er juillet 2022 pour trois ans et demi. Son objectif est de créer et d’améliorer des vaccins contre trois maladies animales qui risquent d’arriver prochainement en Europe et représentent une menace importante pour les élevages. Il s’agit de la peste équine, qui affecte les chevaux, de la fièvre aphteuse, qui touche les ruminants et de la peste des petits ruminants, qui contamine les moutons et les chèvres. Le projet réunit 13 partenaires.

Le projet Broilernet

Le projet Broilernet (Practice and Science Broiler Production Innovation Network) vise à créer un réseau de chercheurs et d’acteurs de la filière des poulets de chair afin d’améliorer les pratiques d’élevage. Le projet comporte trois axes principaux : l’environnement, le bien-être animal et la santé des animaux. L’Anses sera principalement impliquée dans la partie sur le bien-être animal. L’université suédoise des sciences agricoles coordonne ce projet, qui réunit 25 partenaires. Il a été lancé le 27 septembre 2022 pour une durée de quatre ans.

Le projet Holifood

Le programme de recherche Holifood (Holistic approach for tackling food systems risks in a changing global environment) rassemble 17 partenaires, dont l’Anses. Il est coordonné par l’université de Wageningen (Pays-Bas), pour une durée de quatre ans. L'objectif est d'améliorer l’analyse des risques pour la sécurité sanitaire des aliments, qu’ils soient chimiques ou microbiologiques, émergents ou existants. Le projet prendra en compte l'environnement dans lequel les aliments sont produits. Les aspects économiques, sociétaux et environnementaux, avec les problématiques du changement climatique et du développement durable seront également intégrés. Il est prévu de développer de nouvelles méthodes de détection, ainsi qu’une plateforme de partage de données et de connaissances, impliquant les autorités, les producteurs et les citoyens.

Le projet Isidore

Le but du programme Isidore (Integrated Services for Infectious Disease Outbreak Research) est de mutualiser les infrastructures de recherche entre organismes européens. Il s’agit de mettre à disposition des membres du programme des installations, des modèles expérimentaux et des outils de diagnostic de pointe, permettant d’étudier les maladies infectieuses et les futurs pathogènes émergents susceptibles de provoquer des épidémies. Le projet rassemble 154 partenaires pour trois ans. L’Anses participe en tant que membre du réseau européen VetBioNet, sur la recherche en santé animale. L’Agence fournira des modèles in vitro et in vivo et des outils de diagnostic.