Portail Médicaments vétérinaires

Médicaments vétérinaires

Menu Medicaments Vétérinaires

Rubriques

L’Anses au congrès annuel 2022 de l’AFVAC à Marseille du 1er au 3 décembre

L’ANMV, en charge des médicaments vétérinaires au sein de l'Anses, a fortement contribué au congrès de l'AFVAC, en organisant un Escape Game pédagogique sur les nouvelles dispositions sur la prescription des médicaments vétérinaires. L’ANMV a également animé un module sur la pharmacovigilance vétérinaire et appuyé le nouveau module sur la sécurité des médicaments vétérinaires avec une présentation sur la sécurité des antiparasitaires pour l’utilisateur et l’environnement.  Avec une centaine de participants, ce module  a affiché un très gros succès qui montre  la prise de conscience de l’impact des antiparasitaires dans l’environnement, ce dont se félicitent les organisateurs.

Le congrès de l’AFVAC (Association française des vétérinaires pour les animaux de compagnie), qui rassemble chaque année plus de 2500 vétérinaires et 500 auxiliaires vétérinaires (ASV), était dédié cette année à la maîtrise de la technologie, tout en replaçant l’humain au cœur de ces évolutions avec un programme de 92 modules et 265 conférences.
Les experts de l’Agence nationale du médicament vétérinaire ont assuré 7 présentations répartis dans 3 modules : 

Module Médicament - Nouveau règlement

  • Escape Game pédagogique sur la prescription vétérinaire - P. CARNAT-GAUTIER

Les participants découvrent au travers des énigmes du jeu les dispositions européennes et nationales encadrant la prescription vétérinaire pour les animaux de compagnie. L’article 105 du règlement n°2019/6 définit l’ordonnance vétérinaire et les mentions à y porter. L’article 112 permet l’utilisation de médicaments vétérinaires ou à usage humain hors AMM selon le dispositif dénommé « cascade thérapeutique ». Le recours aux médicaments à usage humain prend en compte l’interdiction d’usage de certaines substances réservées à l’homme ainsi que les médicaments de prescription restreinte non accessibles aux vétérinaires. Enfin, la prescription de préparation extemporanée peut donner lieu à une sous-traitance de la préparation.


Module Pharmacovigilance

  • Traiter l’animal sans nuire à son maître (P. 1) : quels sont les médicaments les plus à risque ? - C. PIQUEMAL
  • Traiter l’animal sans nuire à son maître (P. 2) : comment limiter le risque ? - C. PIQUEMAL 

Au regard du nombre d’animaux de compagnie présents en France, de leur médicalisation croissante et des interactions rapprochées avec leurs propriétaires, la question de l’exposition humaine accidentelle aux médicaments vétérinaires mérite d’être soulevée. En s’intéressant aux effets indésirables survenant chez l’Homme suite à l’utilisation des médicaments vétérinaires, la pharmacovigilance vétérinaire joue un rôle clef dans l’évaluation et l’identification des risques encourus par les utilisateurs. Une étude rétrospective des déclarations d’événements indésirables survenus chez l’Homme en 2021 et collectées dans la base de pharmacovigilance de l’ANMV met en évidence les pratiques et les médicaments les plus à risque et propose des mesures de prévention.

  • Actualité en pharmacovigilance : nouveaux signaux détectés chez les carnivores en 2022- S. ROUGIER

La détection de signal a pour objectif de mettre en évidence les fréquences plus élevées que prévu d'associations entre médicaments et événements. Le processus est continu tout au long de l’année et pour tout médicament autorisé au niveau européen et national et accessible sur le site de l’EMA (Agence européenne du médicament). Diverses mesures pourront être mises en œuvre, depuis une simple surveillance lorsque le signal tend à être confirmé, jusqu’à une modification du RCP (résumé des caactéristiques du produit), voire à une suspension du médicament dans les cas les plus à risque. La détection de signal est possible grâce aux déclarations des évènements indésirables en pharmacovigilance vétérinaire.

  • Lokivetmab, bedinvetmab et frunévetmab : innovants mais sont-ils toujours bien tolérés ? - C. PIQUEMAL 

Les médicaments contenant des anticorps thérapeutiques sont relativement récents sur le marché vétérinaire et les connaissances les concernant encore limitées. Afin de mieux cerner leurs effets indésirables potentiels, une étude rétrospective portant sur les médicaments contenant des anticorps monoclonaux disponibles en France (bedinvetmab et lokivetmab chez le chien, frunévetmab chez le chat) a été réalisée à partir des cas déclarés en France depuis leur commercialisation.

  • Utilisation du médicament vétérinaire chez les volailles de compagnie - J. BIETRIX

Les poules pondeuses sont de plus en plus présentes dans les foyers, avec une demande de soins croissante. Les médicaments autorisés pour ces animaux sont souvent peu adaptés au contexte du poulailler de jardin (effectifs et maladies différentes), ce qui peut amener le vétérinaire à recourir à des médicaments autorisés pour d’autres espèces. L’ANMV a ainsi fait un point sur les règles d’application de la « cascade thérapeutique », nécessaires pour éviter tout risque lié aux résidus de médicaments dans les œufs, et a également rappelé la nécessité d’indiquer aux propriétaires la conduite à tenir vis-à-vis de la consommation des œufs après chaque prescription.

Module Médicament - Sécurité des médicaments vétérinaires : l’exemple des antiparasitaires internes et externes 

  • Sécurité des antiparasitaires pour l’environnement et l’utilisateur : données actuelles et perspectives - B. COURTY

Dans le cadre des demandes d’AMM vétérinaires, des évaluations du risque pour l’utilisateur et pour l’environnement sont réalisées, en accord avec la réglementation en vigueur.

Pour l’utilisateur, une ligne directrice dédiée aux médicaments topiques est en vigueur depuis octobre 2018 : retour sur les impacts de cette nouvelle ligne directrice et sur les discussions en cours au niveau européen relatives à son application.

Pour l’environnement, l’exposition liée à l’utilisation de médicaments destinés à des animaux de compagnie est considérée comme négligeable, en accord avec une ligne directrice VICH (Coopération internationale pour l’harmonisation des exigences techniques pour l’enregistrement des médicaments vétérinaires) en application depuis le début des années 2000. Ce postulat est-il aujourd’hui scientifiquement justifié ? Retour sur le travail et les discussions en cours au niveau européen.

En outre, dans le cadre de l'atelier « Ecoantibio » Antibiotiques/antibiorésistance : focus sur les actualités, Jean-Yves Madec, Directeur scientifique en charge de l’antibiorésistance au sein de l’Anses, a animé un atelier sur la résistance aux antibiotiques avec notamment un point sur l’actualité. Retrouvez le bilan 2022 sur l’antibiorésistance en santé animale.